21 juillet 2024

Sénat : Le Secrétaire général invité à se justifier sur la disparition des véhicules

Où sont passés les véhicules appartenant au Sénat ? C’est la question que tout le monde se pose actuellement après la disparition de ces véhicules dont personne ne sait dire exactement la destination qu’ils ont prise. A appris infoplus.com de source digne de foi.

Et pourtant, d’après les informations provenant de la chambre haute du parlement, c’est entre les mains du secrétaire général de cette institution, monsieur Makwa que l’honorable Modeste Bahati Lukwebo, ancien président de la chambre haute avait remis tout le patrimoine de l’institution y compris le charroi automobile.

Réagissant à des accusations portées contre la personne de l’ancien président du bureau sortant du Sénat, Sanguma T. Mosaï, en rapport avec la disparition dudit charroi, ses proches estiment qu’il revient au secrétaire général du Sénat de s’expliquer sur la disparition de ces véhicules, étant donné que c’est lui qui qui les avait reçus de l’ancien président Bahati Lukwebo.

« c’est une accusation montée de toute pièce par les gloutons politiques qui cherchent à ternir l’image d’un homme de Dieu qui a fait preuve d’une gestion orthodoxe durant son passage à la tête de cette institution » à déclaré un cadre de l’administration du Sénat.

« Pourquoi le SG du sénat fait la sourde oreille sur ce dossier? Où se trouvent les véhicules des membres du bureau du Senat laissés par l’honorable Bahati pour que les membres du bureau Kinduelo soient sans charroi automobile, au point d’utiliser leurs propres véhicules pour leur mobilité à avec les plaques d’immatriculation du Sénat…?  » a demandé cet administratif qui a gardé l’anonymat.

Selon lui, l’ancien deuxième vice-président du Sénat a fait montre d’une excellente gestion pendant son bref passage à la tête de l’institution se montrant soucieux du vécu quotidien du personne administratifl à qui il a donné sourire grâce à l’amélioration de leurs conditions de vie dans u un laps de temps  » a-t-il conclu.

Justin Kifuta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut