21 juillet 2024

Senat : Après la dénonciation, l’Honorable Sanguma passe à la vitesse supérieure et saisit l’Igf d’un cas de détournement

Après avoir dénoncé le détournement d’une importante somme d’argent qu’il a attribué à l’actuel bureau d’âge du Sénat, l’ancien président du bureau sortant de la chambre haute du parlement, l’honorable Sanguma T. Mosaï a décidé de porter cette affaire au niveau de l’Inspection Générale des Finances (IGF). A appris infoplusrdc.com de source digne de foi.

Dans une correspondance qu’il adressée au numéro un de cette institution de contrôle, le sénateur honoraire invite Jules Alingete Key a initié en toute urgence une enquête sur un cas de détournement d’une somme évaluée à plus de 8 milliards de francs congolais afin de contraindre les responsables de cette prédation à restituer l’argent détourné.

Il s’agit d’une dotation qui devait servir entre autres : au paiement des soins médicaux, de l’achat des véhicules pour la mobilité du personnel administratif du Sénat, du paiement de l’intégralité des émoluments du mois de mai 2024 des sénateurs sortants ainsi que ceux des membres de l’ancien bureau dont le sénateur Sanguma T Mossai, faisait l’intérim.

« Monsieur l’inspecteur général des finances, le bureau provisoire a détourné l’ensemble des émoluments du mois de mai 2024 des sénateurs sortants et des membres sortants, alors que la remise et reprise avec le bureau sortant a eu lieu le 17 mai 2024, et que la validation des mandats des nouveaux sénateurs n’a eu lieu que le 2 juin », peut-on lire dans la lettre adressée à l’inspecteur général des finances datée du 1er juillet 2024.

Dans cette correspondance, l’honorable Sanguma constate en effet que, nonobstant ce qui a été consigné dans le procès-verbal de remise et reprise du 17 mai 2024 entre le bureau sortant du Sénat et celui de la quatrième législature, les membres de l’actuel bureau provisoire ont préféré utilisser à leur guise guise la dotation des mois de mars et avril 2024, estimée à 8. 092. 000.000 FC.

Le Dialogue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut