21 juillet 2024

Gabon : Raymond Ndong Sima nommé Premier Ministre de Transition

Si l’on en croit un Décret lu à la Télévision d’État, le Président de la Transition au Gabon, le Général Brice OLIGUI NGUEMA, a nommé, jeudi 7 septembre 2023, Raymond Ndong Sima, Premier Ministre de Transition. Un économiste et opposant à l’ancien Président Ali Bongo Ondimba, renversé par les militaires le 30 août dernier. A appris infoplusrdc.com de sources officielles.

Raymond Ndong Sima, 68 ans, avait été Premier Ministre d’Ali Bongo Ondimba de 2012 à 2014, mais il s’était éloigné du pouvoir. Il accusait régulièrement le pouvoir d’Ali Bongo de mauvaise gouvernance, jusqu’à se présenter contre le chef de l’État aux présidentielles de 2016 et 2023. Cette année, il avait rejoint la plate-forme Alternance 2023 après s’être présenté et avait donc retiré sa candidature pour céder la place à un candidat consensuel, Albert Ondo Ossa.

Finalement, Raymond Ndong Sima a claqué la porte de la coalition, mercredi 6 septembre dernier, déclarant que la situation était « confuse depuis plusieurs jours » au sein du groupe. Il était donc libre de tout parti puisqu’à la base, c’est un candidat indépendant.

Originaire du nord du pays (Oyem), le Premier Ministre de Transition est d’abord un économiste. Il a fait une partie de ses études en France avant de rejoindre le Ministère gabonais de l’Économie. Membre du parti présidentiel, le Parti Démocratique Gabonais (PDG), il décroche finalement un portefeuille en 2009, en devenant Ministre de l’Agriculture, l’Élevage et la Pêche.

Deux ans plus tard, il obtient aussi un siège de Député. Avant de passer à l’opposition en 2015.

Rappelons qu’après son coup d’État du 30 août dernier contre Ali Bongo Ondimba à peine proclamé réélu par le Centre Gabonais des Élections ( CGE), le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a prêté serment lundi 4 septembre en tant que Président de Transition. Non sans promettre des « élections libres » et la formation d’un Gouvernement de Transition comprenant des personnalités de tous bords politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut