19 avril 2024

Visite d’Etat du Président TSHISEKEDI en Chine: la moisson aura bien été abondante pour le Chef d’État congolais dans l’Empire du Milieu (Revue de Presse)

La visite du Président TSHISEKEDI en Chine retient l’attention des journaux parus ce lundi 29 mai à Kinshasa. A constaté infoplusrdc.com

« La moisson aura bien été abondante pour le président Félix Tshisekedi en Chine », note « Le Potentiel ».

Ce quotidien rapporte que la visite d’Etat du cinquième Président de la République Démocratique du Congo qui intervient au terme d’un demi-siècle d’accord de coopération entre Kinshasa et Pékin « a véritablement sonné la redéfinition de nouvelles bases et de l’accroissement d’une coopération gagnant-gagnant entre les deux pays ».

A cette occasion, souligne le tabloïd, plusieurs accords de coopération ont été signés dans des domaines variés, notamment la défense et la sécurité, les mines, l’information et la communication, ainsi que la croissance verte et le développement de l’économie numérique. Bien au-delà, à Shangaï, poumon économique de la Chine moderne, la mission congolaise a été rassurée du rôle qu’entend jouer Shangaï, qui veut devenir une pièce maîtresse dans le partenariat stratégique entre la Chine et la RDC, afin d’élargir les perspectives de la coopération entre les deux Etats.

Et finalement, dans la ville industrielle de Shenzen, la RDC et Huawei ont consenti de poursuivre leurs discussions sur les efforts conjoints de promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), la transformation numérique des industries, le développement durable, la connectivité universelle et le développement des talents dans le pays, ajoute ce journal.

Pour le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, indique « Le Potentiel », les deux pays ont bien inauguré une ère des relations renforcées d’Etat à Etat, différente de celles du passé, où il y avait comme cette collaboration avec un groupement d’entreprises chinoises.

« Aujourd’hui, Félix Tshisekedi s’emploie pour une coopération forte. C’est dire qu’aujourd’hui, un autre acquis, et pas des moindres, du périple de Félix Tshisekedi en Chine, c’est la relance du cadre stratégique de travail qui est la commission mixte. Celle-ci permettra aux deux chefs d’Etat de faire le suivi des accords à haut niveau », a affirmé Patrick Muyaya.

Par ailleurs, la Chine a annoncé l’allocation d’une aide d’urgence de 1 million de dollars pour secourir les populations sinistrées de Kalehe, victimes des inondations qui ont fait plus de 500 morts et plus de 5 000 disparus, le 4 mai 2023, après des pluies diluviennes qui se sont abattues dans la région du Sud-Kivu, révèle ce Journal.

Et « Congo Nouveau » note qu’un nouveau partenariat stratégique entre la RDC et la Chine, est à l’ordre du jour avec la visite d’Etat du président de la République, Félix Tshisekedi dans l’Empire du milieu.

Le trihebdomadaire reprend dans ses colonnes l’interview du porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, à la Radio « Top Congo FM ».

Pour Patrick Muyaya ce nouveau partenariat avec la Chine sera battu sur le rapport de respect mutuel entre les deux Etats.

« Il faut identifier les intérêts communs et travailler comme on travaille avec un partenaire stratégique. Lorsque le Président Xi Jinping s’exprimait sur les besoins de la RDC, il a été complet à la fois sur Kalehe où il a exprimé la solidarité du gouvernement chinois avec une contribution pour que le Gouvernement puisse gérer la question dans les efforts qui sont en cours. Il a parlé de la situation à l’Est avec la nécessité que la paix puisse revenir, parce qu’on ne peut pas véritablement parler du développement sans la paix. Mais que par la suite, il faut travailler notamment au plan militaire pour renforcer la formation de nos militaires qui sont à Kitona et voir un peu plus loin dans le cadre des équipements liés à ce secteur. Parce que le Président Xi pense que la RDC doit être en mesure de faire la montée en puissance de son armée pour répondre aux impératifs de sécurité qui s’imposent à elle », a indiqué le porte-parole du Gouvernement.

Ce dernier affirme que ce partenariat Chine-RDC est gagnant-gagnant, peut-on lire dans les colonnes de « l’Avenir » qui reprend également l’interview du porte-parole à « Top Congo ».« On n’est pas dans un rapport où certains doivent gagner, l’autre doit gagner beaucoup et l’autre ne doit pas du tout gagner. Et c’est ça qui a motivé le président de la République d’initier ce processus de discussions des contrats qui ont été signés avec des entreprises chinoises. Pour vous dire, ce n’était pas ça l’objet des discussions et c’est très réducteur pour une visite d’Etat de mettre deux chefs d’Etat à discuter des questions des entreprises qui sont du reste prises en charge. Il y a des cadres qui ont été définies pour régler ces questions. Ici, on a discuté des principes, comment la relation peut être portée à un niveau supérieur, comment cela doit se concrétiser à travers une commission mixte où les ministres et les différents responsables des secteurs respectifs vont travailler à implémenter ce qui a été convenu », a déclaré Patrick Muyaya. »La République », relayant « Actu.cd », souligne, quant à elle, que La République Démocratique du Congo et la Chine se sont convenus «de renforcer les échanges et la coopération dans les domaines de la paix et de la sécurité, notamment intensifier les échanges entre les deux armées».Cette coopération pourra se traduire entre autres dans «la lutte contre les criminalités transfrontalières » ou encore « des exercices et entraînements conjoints » des forces armées », précise ce tabloïd. « La partie chinoise entend accompagner la partie congolaise dans la mise en œuvre de sa loi de programmation militaire et le renforcement des capacités de ses forces armées», rapporte le communiqué final rendu de la rencontre de deux Chefs d’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut