19 juin 2024

Violations des Droits de l’Homme : Une Mission d’Enquête de la CNDH-RDC séjourne dans l’Est du pays pour investiguer et élaborer un rapport à soumettre aux autorités

Procéder notamment aux investigations de la situation de violations des Droits de l’Homme dans l’Est de la Republique Democratique du Congo (RDC) après les bombardements des trois sites des déplacés internes à Mugunga et aux alentours de la ville de Goma. Tel est l’objectif primordial de la Mission d’Enquête de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC ) qui séjourne à Goma, dans la Province du Nord-Kivu. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie.

Se confiant à la presse, Madame Vanessa Malongonay, Experte de la CNDH-RDC, a livré les profondes motivations de cette mission : « (…) Nous avons été jusque-là dans le site des déplacés de Bulengo et de celui de la 8ème CEPAC où les bombes de l’Armée rwandaise et ses supplétifs du M23 étaient tombées (…) C’est vraiment le calvaire pour ces déplacés, surtout les femmes et les enfants qui vivent dans la précarité (…) Ils utilisent aussi les mêmes toilettes publiques avec tout le monde. Ce qui fait qu’elles soient victimes répétées des infections urinaires (…) », a-t-elle déploré.

Et de préciser : « (…) La Mission de la CNDH-RDC est constituée de trois personnes venues de Kinshasa et un coordonnateur provincial du Nord-Kivu. Les membres de la délégation sont appelés à élaborer un rapport qui sera soumis aux autorités de cette Institution citoyenne, avant d’être transmis aux autorités du pays (…) ».

Notons que les membres de la Mission sont : l’Experte Vanessa Malongonayi, Me Jacob Buluishi et Me Constant Tshinushi.

Outre les sites des déplacés, les membres de la Mission ont aussi visité les blessés dans deux hôpitaux dans CBC Ndosho. Non sans échanger avec les responsables des organisations de la Société Civile du Nord-Kivu, question de confronter les données récoltées sur le terrain et leurs avis.

À titre indicatif, la Mission d’Enquête de la CNDH-RDC a été établie dernièrement à l’issue de la réunion de ses responsables. Le président de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie, Paul NSAPU MUKULU avait condamné, par le truchement d’un Communiqué, ces bombardements en lançant un vibrant appel pour sanctionner les auteurs de cet énième massacre des Congolais dans l’Est du pays.

La délégation de la CNDH-RDC a également participé le mercredi 15 mai 2024 à la cérémonie d’hommage rendu aux victimes de Mugunga et aux alentours de la ville de Goma, ayant succombé aux bombardements de l’Armée rwandaise et ses supplétifs du M23.

Il sied de rappeler que les bombardements des sites de personnes déplacées à Lac-Vert et Mugunga, à une dizaine de kilomètres de Goma, le 03 mai dernier, ont coûté la vie à plusieurs civils dont les enfants et blessé de nombreux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut