24 mai 2024

Vers la clôture de l’identification et l’enrôlement des électeurs dans l’aire opérationnelle 2 : Supervision managériale du Questeur Adjoint Mme Sylvie BIREMBANO BALUME dans le Haut-Katanga

Likasi, jeudi 6 avril 2023 – Le Questeur Adjoint de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Mme Sylvie BIREMBANO BALUME, a poursuivi, mercredi 5 avril 2023, son itinérance sur la supervision managériale dans la ville de Likasi et dans les territoires des Kambove et Kipushi, dans la province du Haut-Katanga. A appris infoplusrdc.com de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Pour se rassurer si la procédure de clôture de la Révision du fichier électoral était comprise par tous les membres des centres d’inscription. Mais également visualiser la traçabilité de la gestion des cartes reçues par les présidents des centres d’inscription. Et en sus, évaluer le niveau de traitement des cas de contentieux, apprécier le travail de préarchivage des documents dans les différents centres.

Ici et là, Mme Sylvie BIREMBANO BALUME a fait savoir que l’enrôlement ne peut pas prendre une éternité. Le respect du même nombre de jours pour cette opération était de rigueur.

Arrivée, mercredi 5 avril 2023 dans le territoire de Kambove, elle a pris contact avec les membres de l’antenne locale de la CENI, avant de présenter ses civilités auprès de l’administrateur adjoint Shaddrac Mulunda.

Globalement, la situation de Kambove est satisfaisante. Même son de cloche à Likasi : une rencontre préalable avec les membres de l’antenne, avant les civilités d’usage chez le maire Henri Mungomba Tamba.

Le Questeur Adjoint a suggéré quelques mécanismes pour absorber l’enrôlement de certains requérants détenant encore des jetons. Le président du centre a promis de clôturer l’opération dans les 48 h.

Pour mieux booster la remontée des données et absorber les jetons dans certains centres, Mme Sylvie BIREMBANO BALUME a adopté une autre méthodologie de travail en divisant la délégation en deux équipes.

La première devait se rendre à Kipushi qu’elle a conduite, tandis que la seconde restant à Lubumbashi sous la direction du Directeur de cabinet adjoint, Dave BANZA.

Une stratégie qui a porté ses fruits au regard du nombre des requérants encore sur la file.

A Kipushi comme ailleurs, pour la présentation des civilités auprès de l’autorité administrative locale.

Puis, une rencontre avec les membres de l’antenne, avant la visite de l’entrepôt.
Ensuite un tête-à-tête avec un officier supérieur de l’armée concernant certaines allégations liées à la perte des cartes d’électeurs et des kits d’enrôlement.

Après échanges de vue, elle s’est rendue compte de la fausse alerte. Le chef d’antenne et tous ses collaborateurs ont méconnu les faits. Puis, elle a visité les centres d’inscription du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut