19 juin 2024

Sud-Kivu : le concours de la CNDH-RDC sollicité par les victimes des massacres et atrocités pour que justice soit faite

Le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC), Paul NSAPU MUKULU, a, lors d’une audience qu’il a accordée mercredi 7 Juin 2023 dans son Cabinet de Travail à Kinshasa, échangé avec des représentants des victimes des massacres et autres atrocités commis dans les différents Territoires de la Province du Sud-Kivu. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie.

Les deux parties ont examiné en profondeur le Cahier des charges reprenant tous les besoins des victimes et survivants des atrocités commises au Sud-Kivu pendant des décennie.

A l’issue des échanges, Blaise Bagalwa Muhara, l’un des représentants de ces victimes, en a fait la restitution.

« (…) C’est un Cahier des charges reprenant tous les besoins des victimes et survivants des atrocités commises au Sud-Kivu qui a été présenté au président de la CNDH (…) Nous sommes venus solliciter le concours de la CNDH, pour que la justice soit faite en faveur des victimes des massacres et autres atrocités commis pendant des décennies sur l’ensemble du Sud-Kivu (…) Nous voulons que les bourreaux de ces atrocités soient condamnés (…) », a-t-il mentionné.

Et d’enchaîner : « (…) Nous sommes indignés de voir les auteurs de ces atrocités être libres dans notre pays et circuler comme ils veulent. Certains occupent même des postes de responsabilité, alors que pendant plusieurs décennies, ils ont été à la base des souffrances atroces des populations au Sud-Kivu (…) ».

L’orateur n’a pas manqué de relever « l’impression d’apaisement dans lequel ils ont été reçus » par le président de la CNDH-RDC, qui, a-t-il fait savoir, a réceptionné leur Cahier de charges avec une promesse de son implication dans le dossier.

Si l’on en croit Blaise Bagalwa Muhara, les victimes bénéficient de l’accompagnement d’une Organisation de Défense des Droits de l’Homme, dénommée « SOS IGM ».

À titre de rappel, la CNDH-RDC est un organisme technique et consultatif chargé de la Promotion et de la Protection des Droits de l’Homme. Cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie veille au respect des Droits de l’Homme et des mécanismes de garantie des libertés fondamentales. Dans l’accomplissement de sa mission, la CNDH-RDC n’est soumise qu’à l’autorité de la Loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut