19 juin 2024

Situation sécuritaire préoccupante dans l’Est de la RDC : Après échange avec son homologue angolais, Joao Lourenço, Paul Kagame accepte de rencontrer le Président Félix TSHISEKEDI (Revue de Presse)

L’éventuelle rencontre entre le Président TSHISEKEDI et son homologue rwandais Paul Kagame, sous la médiation du numéro un angolais Joao Lourenco est le titre phare paru dans les colonnes des journaux congolais parus mardi 12 mars 2024 en RDC. A constaté infoplusrdc.com

L’Agence congolaise de presse (ACP) lance le bal et rapporte en sa Une que le médiateur dans le conflit né de l’agression de la RDC par le Rwanda, le président angolais Joao Lourenço a reçu le président rwandais Paul Kagame dans le but de relancer le dialogue direct avec le président de la République démocratique du Congo, Félix TSHISEKEDI. Ce quotidien note que le président rwandais Kagame a passé quelques heures à Luanda, en Angola auprès du médiateur Lourenço désigné par l’Union africaine pour trouver une solution diplomatique dans l’agression de la RDC par son voisin de l’est le Rwanda, selon un compte rendu officielle repris par la presse angolaise. Selon ACP, cette rencontre a pour but de relancer le processus de Luanda qui piétine à cause du refus de Kigali de respecter le cessez-le-feu négocié par la directrice de la sécurité nationale des Etats-Unis. Plutôt que de stopper le M23, noter ce media public, sa marionnette pour déstabiliser la RDC dans sa partie orientale, Kigali s’est plutôt investi dans la conquête des territoires. En retournant à la table des négociations, indique ACP, Kagame a donc finalement compris que la violence n’est pas la solution durable. D’une manière ou d’une autre, les troupes rwandaises ne vont pas demeurer éternellement sur le territoire congolais sans avoir été invitées, poursuit-il.

Sur le même chapitre, « la Référence Plus » signale que Paul Kagame accepte de rencontrer Félix TSHISEKEDI. Après échange avec son homologue angolais, fat savoir ce quotidien, Le président rwandais, Paul Kagame, a donné son accord pour rencontrer son homologue de la RDC, Félix TSHISEKEDI. Cet accord du président rwandais de dialoguer avec son homologue congolais, note ce tabloïd, intervient 14 jours après le OUI de principe donné par Félix TSHISEKEDI, le mardi 27 février dernier à Luanda, au médiateur de l’Union africaine, le président angolais João Manuel Lourenço de l’Angola. Selon ce portail, cette nouvelle a été annoncé, le lundi 11 mars à Luanda, par le ministre angolais des Affaires étrangères, Tete Antonio, à l’issue d’un tête-à-tête entre Joao Lourenco et Paul Kagame à Luanda. Cependant, précise ce journal, Le lieu et la date de cette rencontre, annoncée entre Félix TSHISEKEDI et Paul Kagame, devront être déterminés par le Chef d’État angolais, médiateur désigné par l’Union Africaine dans la crise entre Kinshasa et Kigali. Cette rencontre, rappelle le chef de la diplomatie congolaise, cite par « la Reference Plus », s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts du médiateur pour ramener la paix et la réconciliation dans la région, notamment dans l’Est de la RDC. Toujours selon le ministre angolais, poursuit ce quotidien, le Rwanda a accepté le principe, déjà admis par la partie congolaise, selon lequel les délégations ministérielles travaillent avant d’atteindre cette étape.

Pour « la Prospérité », Felix TSHISEKEDI a lors de son périple à Luanda, première étape de sa tournée officielle, réitéré la position congolaise, celle de ne négocier, sous aucun prétexte, avec le M23, simple élément de manœuvre du Gouvernement rwandais, vrai commanditaire et acteur de la guerre d’agression nous imposée dans le Nord Kivu. Ce quotidien souligne que l’ouverture de discussions avec Kigali a été évoquée à la seule condition de voir le régime rwandais procéder au retrait de toutes ses troupes des territoires occupés et de voir son supplétif du M23 se plier aux résolutions du Processus de Nairobi et de la Feuille de route de Luanda, qui exigent leur cantonnement’’, lit-on, dans le compte rendu de la 128e Réunion Ordinaire du Conseil des Ministres du vendredi 8 mars 2024.

La Tempête des tropiques » estime, pour sa part, que le président rwandais est en train de distraire le facilitateur angolais. Ce quotidien qualifie le chef de l’Etat rwandais d’un un pyromane qui passe pour un sapeur-pompier. Car toutes les preuves démontrent que c’est bien lui l’agresseur de la RDC et le pilleur de ses richesses et le violeur des C congolaises, et, bien entendu, l’assassin patenté qui tue des centaines de Congolais au quotidien sans pour autant être interpellé par la communauté internationale. Au contraire, note ce tabloïd, celle-ci signe des contrats avec ce sanguinaire, grâce aux minerais pillés en République démocratique du Congo. Selon ce portail, cette communauté internationale est appelée à mettre fin à l’hypocrisie en condamnant et en sanctionnant sévèrement Paul Kagame et ses acolytes qui opèrent à ciel ouvert dans la partie Est de la RDC.

« Forum des AS » écrit que Félix TSHISEKEDI exige depuis lors le retrait des troupes rwandaises du sol congolais, la cessation des hostilités et le cantonnement de la rébellion du M23 comme préalables à de nouvelles discussions. Ce quotidien s’étonne que le Rwanda nie, quant à lui, apporter un soutien militaire au M23, qui a repris les armes fin 2021 et contrôle désormais de larges zones du Nord-Kivu. Ce tabloïd est d’avis que cette nouvelle étape vers une rencontre TSHISEKEDI-Kagame est importante alors que les violences dans l’Est du pays ont déjà contraint plus de 10 0.000 personnes supplémentaires à fuir, selon l’ONU, portant à plus de 7 millions le nombre de déplacés dans le pays. Selon ce portail, l’objectif sera désormais de trouver une solution politique durable à cette crise qui dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut