20 avril 2024

Séminaire technique de l’AISS à Kinshasa: Les Caisses de Sécurité Sociale d’Afrique Centrale ont recommandé l’extension de leur couverture

À l’issue du Séminaire technique de l’Association internationale de sécurité sociale (AISS) tenu du 23 au 24 à Kinshasa, les cadres des Caisses de sécurité sociale des pays d’Afrique centrale ont recommandé en substance, l’extension de la couverture sociale aux populations non encore couverte dans cette partie du continent. A appris infoplus-rdc.com des sources proches de la CNSS RDC.

Ils se sont engagés à mettre en place une étude des stratégies de la couverture sociale dans leur sous-région.

Ces experts en sécurité sociale ont ainsi appelé à la volonté politique de leurs gouvernements respectifs pour la concrétisation de leur projet.

« Le pouvoir public reste un « levier important » pour l’extension de la couverture sociale, en Afrique centrale. C’est ainsi qu’ils ont invité les pouvoirs politiques à mettre en place des cadres juridiques et légaux afin d’encourager l’assurance volontaire et la culture de la sécurité sociale », ont-ils recommandé.

Par ailleurs, ils ont souhaité voir leurs Etats placer la sécurité sociale parmi les « priorités de leurs politiques gouvernementales ».

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Docteur Jean-Simon Mfuti, a fait savoir que « l’extension de la sécurité sociale est un processus long qui passe entre autres, par l’amélioration de la qualité de prestation en faveur des assurés ». Non sans indiquer qu’il reste optimiste sur l’avenir de la Sécurité sociale, si ses institutions continuent à mettre au point et à partager de bonnes pratiques et solutions innovantes.

Simon Mfuti a souligné que l’avenir de la sécurité sociale est prometteur, au regard d’importants progrès réalisés à l’échelle mondiale et ce, en dépit des lacunes et inégalités persistantes, notamment en ce qui concerne le taux de couverture sociale.

« Nos organisations de sécurité sociale doivent toujours rester en capacité de remplir leurs missions institutionnelles et tout au long de nos réflexions, il est apparu que l’extension de la sécurité sociale est une nécessité impérieuse, combat vital dans lequel se joue la survie même de nos organismes », a-t-il relevé.

Pour sa part, le secrétaire général à la Prévoyance sociale, Jean Masasu, a exprimé son vœu de voir les recommandations issues de ces travaux être suivies d’actes concrets.

Voici en filigrane les grandes recommandations: rendre obligatoire l’assujettissement des populations difficiles à couvrir; la nécessité de la volonté politique clairement affichée, pour intégrer dans la conception des politiques sociales la question de l’extension de la couverture de sécurité sociale en milieu difficile à couvrir; La mise en place d’un groupe d’étude chargé d’élaborer des termes de référence pour synchronisation d’extension de la couverture au niveau des caisses de l’espace de l’Afrique centrale ainsi que le financement, par l’impôt et les autres taxes, pour renforcer les stratégies et politiques visant à parvenir à l’extension de la couverture sociale.

Ce séminaire technique de l’AISS a connu la participation de différents haut cadres et cadres des Caisses de sécurité sociale des pays d’Afrique centrale, notamment ceux de la République du Congo, du Gabon, du Cameroun, de la République centrafricaine, des Comores et du Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut