15 juillet 2024

SADC : Kinshasa abrite la Réunion du Comité des Ministres du Genre et de la Condition Féminine pour débattre sur la mise en œuvre des programmes et des interventions connexes

Le Comité des Ministres chargés du Genre et de la Condition Féminine de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) se réunira le vendredi 2 juin 2023 à Kinshasa pour examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre des programmes de la
SADC en matière de Genre. Peut-on lire dans un Communiqué de Presse émanant de l’Unité de la Communication et des Relations Publiques au Secrétariat de la SADC à Gaborone au Botswana dont la copie est parvenue à la Rédaction d’infoplusrdc.com

La réunion abordera et prendra des décisions concernant la mise en œuvre des programmes suivants : les Programmes d’intégration de la dimension de genre dans la SADC ; le Programme régional multidimensionnel d’autonomisation économique des femmes (RMD-WEEP), le Programme pour les femmes, la paix et la sécurité, la
Stratégie régionale et le cadre d’action de la SADC pour lutter contre la violence
fondée sur le genre, 2018-2030, la représentativité des femmes en politique et aux postes de décision; et lesprogrès accomplis en matière de parité des sexes au Secrétariat de la SADC.

Le Premier Ministre SAMA LUKONDE KYENGE présidera la réunion, qui
sera dirigée par Madame le Ministre du genre, de la famille et des enfants de la République Démocratique du Congo, Mireille MASANGU BIBI MULOKO, et soutenue par le Secrétaire Exécutif Adjoint chargé des Affaires
Institutionnelles au Secrétariat de la SADC, l’Ambassadeur Joseph NOURRICE.

Les Ministres discuteront également de la mise en œuvre du Projet d’Industrialisation et d’Autonomisation Économique des Femmes de la SADC (Projet IWEE), qui est mis
en œuvre avec le soutien du Gouvernement allemand dans le cadre du Programme de Coopération pour le Renforcement de l’Intégration Économique Régionale de la SADC (CESARE).

Le projet IWEE vise à améliorer et à accroître l’efficacité des réformes régionales et des actions menées par les pays pour atteindre les objectifs
d’inclusion financière sensible au genre, soutenir les Fournisseurs de Services
Financiers (FSF) dans le développement de produits et de services qui tiennent
davantage compte de la dimension et de l’inclusion des femmes entrepreneures, entre autres.

Il sied de noter que la réunion du Comité des Ministres de la SADC chargés du Genre et de la Condition Féminine est précédée du 31 mai au 1er juin 2023 par la réunion des Hauts Fonctionnaires de la SADC chargés du Genre et de la Condition Féminine.

À titre de rappel, la SADC est une organisation de 16 États membres créée en 1980 sous le nom de Conférence
de Coordination du Développement de l’Afrique Australe (SADCC) et transformée en août 1992 en
Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC).

La SADC a pour mission de promouvoir la croissance économique et le développement socio-économique durables et équitables par le biais de
systèmes efficients et productifs, du renforcement de la coopération et de l’ntégration, de la bonne gouvernance et de la paix et de la sécurité durables, afin que la Région devienne un acteur
concurrentiel et efficace dans le concert des relations internationales et de l’économie mondiale.

Ses États membres sont l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, l’Union des Comores, la République Démocratique du Congo (RDC), l’Eswatini (Swaziland), le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, la République Unie de Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut