loader image

Réunion des Hauts Fonctionnaires et Partenaires Sociaux de l’Emploi et du Travail de la SADC : Claudine NDUSI MKEMBE exhorte les participants à examiner minutieusement l’Agenda proposé par le Secrétariat Exécutif pour promouvoir l’Emploi dans la Sous-Région

Kinshasa abrite du 27 au 29 mars 2023 la Réunion des Hauts Fonctionnaires et Partenaires Sociaux de l’Emploi et du Travail de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), avant le Conseil des Ministres en charge de l’Emploi et du Travail de cette Communauté prévu pour les 30 et 31 mars.

C’est Madame la Ministre Congolaise de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale (ETPS), Claudine NDUSI MKEMBE qui a ouvert les travaux de cette Réunion de l’Agenda de la SADC sur l’Emploi et le Travail, lundi 27 mars 2023 à l’Hôtel du Gouvernement. Ce, en présence notamment, de la Directrice Pays du Bureau de l’OIT à Kinshasa, des Secrétaires Généraux de l’Administration Publique, de Madame l’Inspecteur Général du Travail, des Directeurs Généraux de la CNSS, INPP et ONEM, des Représentants des Partenaires d’Appui Technique et Développement et des Hauts Fonctionnaires des Pays membres de la SADC, ainsi que ceux des Organisations Professionnelles d’Employeurs et des Travailleurs. A constaté infoplusrdc.com

Cette Réunion, a souligné la Ministre Congolaise de l’ETPS, est une opportunité pour examiner minutieusement, trois jours durant, l’Agenda proposé par le Secrétariat Exécutif de la SADC afin d’aboutir à des recommandations devant permettre au Conseil des Ministres de prendre des résolutions nécessaires pour promouvoir l’emploi dans la Sous-Région SADC.

Principalement, les matières suivantes sont examinées au cours de cette rencontre : le Protocole de l’Emploi et du Travail de la SADC ; Le Rapport sur la mise en œuvre du Plan d’Action sur la Migration de la SADC; L’Evaluation des directives issues du dialogue ministériel sur les stratégies favorables en matière de l’Emploi dans la région SADC ; Le Rapport sur le Forum du Secteur privé de la SADC; Le Rapport sur la situation des droits des travailleurs et des syndicats dans la SATUCC; Le Code de conduite sur le travail des mineurs.

(…) Ainsi, en rapport avec le Protocole de la SADC sur l’Emploi et le Travail, la RDC voudrait vous informer qu’avec l’appui du Bureau International du Travail, elle dispose d’une Politique Nationale de l’Emploi mais qui sera bientôt actualisée. Cette actualisation va permettre à la RDC de disposer d’une Politique de génération supérieure permettant d’une part d’intégrer les axes sur la réponse à la pandémie de Covid-19 ; et d’autre part de tenir compte de la volonté du Chef de l’État, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, tel que ressorti dans son Programme qui recommande de mettre l’homme au centre de toutes les interventions du Gouvernement (…) », a indiqué la Ministre Claudine NDUSI MKEMBE.

Et de renchérir : « (…) Pour le Chef de l’État, en qui je rends un vibrant Hommage, le peuple d’abord signifie aussi l’intégration dans notre Politique Nationale de l’Emploi d’un axe sur la qualité de l’emploi et l’inclusion, et pas uniquement sur des objectifs quantitatifs tels que le taux de chômage ou le nombre d’emplois créés. Les nouveaux objectifs doivent inclure aussi des considérations liées à la protection des conditions de travail et à la protection sociale (…) L’actualisation de la Politique Nationale de l’Emploi va cibler également les groupes particulièrement vulnérables et les secteurs défavorisés pour permettre de relever les grands défis sur les marchés du travail en RDC mais également au niveau de notre sous-région (…) ».

Avant d’ajouter : « (…) Il nous faut donc : une politique d’emploi qui s’adresse aux jeunes et qui vise à les aider à surmonter les obstacles qui les empêchent l’heure actuelle d’entrer sur le marché du travail et/ou trouver un travail décent ; Une politique d’emploi en faveur de l’égalité entre hommes et femmes pour lutter d’une part contre les injustices observées en matière des salaires, des horaires de travail et d’autre part pour faire face aux risques de violence et de harcèlement ; Une politique d’emploi en faveur des travailleurs de l’économie informelle, en suivant les orientations données dans la recommandation de l’OIT relative à la formalisation pour permettre d’accroître la capacité économique (productivité) et d’améliorer les normes et la réglementation (…) »

À titre de rappel, le Gouvernement de la RDC a, par le biais du Ministère de l’ETPS piloté par Claudine NDUSI MKEMBE, fait de la Promotion du Travail décent un de ses objectifs prioritaires. Au regard du contexte actuel, le Programme Pays Travail Décent 2021-2024 met l’accent sur l’approche multidisciplinaire dont la démarche consiste à renforcer le partenariat bi et multilatéral avec d’autres acteurs du développement, plus particulièrement le Système des Nations-Unies et les Institutions de Bretton Woods, pour une meilleure synergie des interventions, en matière de création d’emplois et de développement des entreprises, de formation professionnelle et entrepreuriat, de protection sociale, de dialogue social, de tripartisme et des Normes Internationales du Travail.La SADC regroupe actuellement l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, la République Démocratique du Congo (RDC), le Lesotho, Madagascar, le Malawi, l’Île Maurice, le Mozambique, la Namibie, Swaziland, les Seychelles, la Tanzanie, les Comores, la Zambie et le Zimbabwe.Actuellement c’est la RDC qui assume la Présidence tournante Exercice 2022-2023, avec le Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents