23 juillet 2024

RDC:Commémoration de la journée internationale de santé mentale

Célébrée chaque 10 octobre en lien avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la journée mondiale de santé mentale a été marquée par des échanges lundi 11 octobre à Kinshasa, une occasion de sensibiliser l’opinion publique aux questions de santé mentale et de mobiliser les énergies en faveur de la santé mentale, autour du thème retenu pour l’année 2021 «le respect des droits». A constaté Infoplus.
Dans un message à l’occasion de cette journée, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani s’est exprimé en ces termes:
«(…) Les personnes souffrant des maladies mentales sont fréquemment victimes de violations des droits même les plus fondamentaux. Concernant le principal droit à la vie, une personne met fin à ses jours suite aux problèmes de santé mentale routes les 40 secondes selon l’OMS (…) En RDC, des personnes souffrant des dépressions et de schizophrénie ne reçoivent le traitement médical spécifique alors que ces pathologies exposent gravement les patients au risque ci-haut cité. Selon l’enquête réalisé par le PNSM et OSISA en 2020, la cartographie des pathologies mentales dans le SNIS relève un taux supérieur à 62% (…)»
Et de poursuivre: «(…) le ministère de la Santé, Hygiène et Prévention, à travers son Programme National de Santé mentale(PNSM), deploie des efforts pour remédier à cette situation en mobilisant les ressources disponibles et les différents partenaires dans ce combat commun. Nous devons unir nos forces pour promouvoir la Santé mentale et prévenir la morbidité mentale en RDC (…)»
Avant d’ajouter:«(…) Le ministère de la Santé tient à s’appuyer sur le processus de validation et d’adoption de la politique sous sectorielle de santé mentale en RDC en cours de lancement, qui édicte les normes de la santé mentale, pour améliorer la qualité de vie de nos populations grâce à une approche globale et holistique de la Santé (…) Le respect de droit à la Santé mentale est primordial et fertile pour chacun de nous et pour assurer le developpement de notre pays. Nous appelons ainsi les partenaires et les hommes de bonne volonté à s’investir dans la santé mentale (…)»
Lors de son intervention, le Directeur du Programme National de Santé mentale au niveau national (PNSM), Dr Robert Musa est allé dans le même sens:
«(…) la vision d’une nation et la capacité de réaliser cette vision ne peuvent être possible que si le citoyen jouisse d’un état mental satisfaisant (…) les efforts certes sont fournis par notre gouvernement pour combler le gap en la matière. C’est ce qu’il faut assurer à tous la volonté exprimée par le Chef de l’État Son Excellence Monsieur le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour assurer à tous sans exclusion, une courtoisie sanitaire nouvelle (…) Et aussi les efforts déployés par Son Excellence Monsieur le ministre de la Santé et toute l’administration sanitaire pour vulgariser les normes en santé mentale afin de favoriser l’intégration de la Santé mentale dans les soins de santé primaires et faire bénéficier à tout citoyen ou qu’il soit les soins globaux et holistique (…) Nous sommes convaincus de notre engagement pour le développement de la Santé mentale (…)»
Les experts et autres intervenants durant ces échanges ont, somme toute, souhaité comme l’a souligné le Ministre de la Santé dans son message, la mise en place des systèmes de soins complets et efficaces; faire de sorte que le personnel ait les capacités requises; donner aux utilisateurs de services de santé mentale et à leurs familles les moyens de se prendre en charge; mieux gérer les stress psychologique de nos familles face aux épidémies et pandémies, notamment les problèmes psychologiques liés à la campagne de vaccination Covid-19 comme moyen de prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut