21 mai 2024

RDC: Quand la DGI réalise 130% de ses assignations budgétaires en 2021

Au cours de l’année écoulée (2021), la Direction Générale des Impôts (DGI) a réalisé 130% de ses assignations budgétaires, soit un dépassement de 70 milliards des Francs Congolais à 160 milliards. A appris infoplus des sources officielles.

Le Directeur Général de la DGI, Barnabe Mwakadi Mwamba attribue cette performance à l’assiduité du ministre des finances, Nicolas Kazadi car à l’en croire, c’est un niveau jamais atteint dans la mobilisation des recettes depuis la création de cette régie financière. Donc, une première depuis l’existence de la DGI.

C’était au cours d’une interview accordée à la presse dimanche 13 février 2022 au siège de la DGI. Barnabé Mwakadi a indiqué que le prix de meilleur mobilisateur en 2021 lui décerné quant à ses efforts, est l’œuvre du Gouvernement de la République. A cet effet, il a salué les
efforts ainsi que l’accompagnement du Ministre des finances pour ces
exploits.

Il s’est exprimé en ces termes:
«(…) on nous avait assigné ce qu’on devait faire comme recettes (…) Et pour 2021 nous sommes arrivés à dépasser les réalisations avec 130%. On a fait 130% de réalisations, ce qui n’a jamais été fait depuis que la DGI est DGI. Si vous suivez très bien ce que nous avons fait comme recettes mois par mois ici à la DGI, ça ne s’est jamais fait. C’est pour la
première fois que la DGI réalise de telles recettes, car nous nous
sommes dit que nous devons accompagner notre Gouvernement. Nous
devons accompagner la vision de notre président de la République Félix
Antoine Tshisekedi Tshilombo puisque sans cet argent, sans les recettes, le Gouvernement ne fera rien. Je suis très content d’avoir atteint et dépassé les assignations (…)»

Et de renchérir: «(…) ces réalisations ont été possibles grâce aux efforts de tout le personnel de la Direction Générale des Impôts (…) Cela n’est pas seulement mon effort comme DG des impôts mais c’est
l’effort de l’ensemble du personnel. Voilà pourquoi, je tiens d’abord à
dire merci à tout le personnel pour les efforts consentis afin d’arriver à depasser les assignations (…)»

Avant de poursuivre: «(…) quand nous sommes arrivés, il y avait un retard de 3 mois, les agents étaient impayés. Et comme notre souci c’est de mettre l’homme au centre de tout, le ministre des Finances nous a beaucoup aidés pour que tous les arriérés soient mis à part. Et aujourd’hui, le personnel n’a pas de retard, il est vraiment assidu au travail. Voilà pourquoi, je tiens à dire merci à notre ministre de tutelle, Nicolas Kazadi (…)»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut