23 juillet 2024

RDC : quand la Banque mondiale affecte 50 millions USD au programme DDRC-S

La Banque mondiale a accepté d’aider la République démocratique du Congo (RDC) dans la prise en charge des combattants qui acceptent de désarmer. Le Président Tshisekedi l’a affirmé dimanche lors de la conférence de presse qu’il a animée à Goma au Nord-Kivu. A constaté Infoplus.

« J’aimerais aussi saluer, au passage, le soutien de la Banque mondiale, qui a très vite volé à notre secours en apportant 50 millions USD pour commencer dans la cagnotte de ce processus DDRCS. Et j’ai bon espoir que c’est un processus qui marchera parce que, cette fois-ci, le but est vraiment de prendre en charge ces miliciens, du début jusqu’au moment où, ils vont retourner complètement transformés dans leurs communautés », a précisé le Chef de l’État congolais.
Des nouveaux animateurs de la structure chargée de la Désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et
stabilisation (DDRC-S) seront nommés dès la semaine prochaine par le chef de l’Etat. Le programme DDRC-S connait de difficultés énormes, à la suite du manque des moyens pour assurer la prise en charge des combattants cantonnées dans différents centres pour leur encadrement.

Des centaines de miliciens, qui s’étaient rendus dans quelques centres de cantonnement les deux dernières années, ont regagné la brousse faute de prise en charge adéquate. Félix Tshisekedi déplore cette situation, mais se dit confiant quant à l’aboutissement heureux de ce processus :

« Soyez tranquille. Très bientôt, je pense la semaine prochaine, je veux designer les animateurs du processus DDRCS, dans le but justement, d’encourager ces redditions et surtout, de prendre en charge ces jeunes gens qui vont quitter ces groupes armés, et les préparer à une nouvelle vie en communauté. Donc, cette fois, il y a du concret ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut