19 juin 2024

RDC : La Réforme de l’Inspection Générale du Travail permettra de consolider la paix sociale et d’accroître les recettes publiques (Claudine NDUSI M’KEMBE)

Lors du Conseil des Ministres présidé par le Chef de l’Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, le vendredi 9 Septembre 2022 à Kinshasa, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale (ETPS), Claudine NDUSI M’KEMBE a présenté une Note d’information sur le lancement de la Réforme de l’Inspection Générale du Travail. A constaté infoplus-rdc.com

C’est dans cette optique que Madame le Ministre a sollicité le lancement des activités liées à la Réforme de l’Inspection Générale du Travail pour le 19 Septembre 2022.

« (…) Lors de sa Réunion du 06 mai 2022, le Gouvernement de la République avait adopté le Plan de concrétisation de la Réforme de l’Inspection Générale du Travail, assorti d’un budget prévisionnel pour sa matérialisation et d’un chronogramme d’activités (…) », a rappelé Madame le Ministre de l’ETPS.

Et de renchérir : « (…) Un premier décaissement venait d’être effectué et couvrira les activités d’un Atelier consacré à l’élaboration et à la production des référentiels des compétences liées à chaque poste (…) ».

En sollicitant du Conseil des Ministres l’autorisation de procéder au lancement des activités liées à la Réforme le 16 septembre 2022, la Ministre Claudine NDUSI M’KEMBE a souligné que cette réforme permettra de mettre fin au désordre dans le secteur du travail, de consolider la paix sociale et d’accroître les recettes publiques.

Le Conseil des Ministres a pris acte de cette Note d’information présentée par Madame le Ministre de l’ETPS.

Il sied de rappeler que la Ministre Claudine NDUSI M’KEMBE, s’est résolue de faire de la réforme et la redynamisation de l’Inspection générale du travail la priorité de son mandat à la tête du Ministère de l’ETPS afin de concrétiser la vision du Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, dans l’amélioration des conditions de vie de la population.

Cet organe aura pour mission d’assurer l’application des dispositions légales relatives aux conditions et à la durée de travail, aux salaires, à la sécurité, aux conflits collectifs, à l’emploi des femmes, des enfants et des personnes vivants avec handicap ainsi qu’à d’autres matières connexes.

C’est dans ce cadre que Madame Claudine NDUSI M’KEMBE avait effectué des visites d’inspection et de contrôle dans les installations de l’usine de panification « Pain victoire »,  au HJ Hopital, à la direction provinciale de l’Inspection générale de travail de Kinshasa ainsi qu’au Secrétariat général du travail, dans le souci de veiller aux intérêts des travailleurs, de s’imprégner de conditions de travail et de ramener la paix sociale dans les milieux de travail.

Ces visites ont constitué l’occasion pour la Ministre d’échanger  avec les travailleurs et leurs délégués syndicaux, de palper du doigt les réalités liées aux conditions de travail, au traitement des employés et à l’état des infrastructures.

Dans une note circulaire, la Ministre de l’ETPS a invité les partenaires sociaux du secteur de commerce au respect des dispositions du protocole d’accord tripartite du 21 mars 2019 en rapport avec les travailleurs prêtés par les services privés de déplacement du personnel sous-traitant aux entreprises utilisatrices.

Claudine NDUSI M’KEMBE a demandé aux employeurs de respecter les paliers fixés par le Décret no 017 du 22 mai 2018 portant fixation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), des allocations familiales minima et de la contre-valeur du logement.

La Ministre de l’ETPS avait effectué une descente au marché central de Kinshasa (Zando), où elle avait sensibilisé les travailleurs œuvrant dans le secteur du commerce sur les mesures prises par le gouvernement. Le paiement des prestations sociales du troisième trimestre de l’année 2021 ont connu un réajustement grâce au plaidoyer  de la Ministre de l’ETPS auprès du gouvernement en vue de concrétiser la vision du Chef de l’Etat dans l’amélioration des conditions de vie de la population.

Les rentiers des provinces sous état de siège ont également bénéficié de ce réajustement qui, pour Claudine NDUSI, est une manière de réconforter les personnes de troisième âge ayant non seulement rendu d’énormes services à la Nation mais également victimes des massacres perpétrés par des groupes armés en Ituri et de l’éruption volcanique qui a touché la province du Nord-Kivu.

Au mois de juin 2021, la Ministre de l’ETPS a participé en vision conférence à la 109ème session de la Conférence Internationale du Travail à Genève en Suisse, où  elle a sollicité l’accompagnement des partenaires bi et multilatéraux dans la mise en œuvre effective de la politique d’emploi, de la formation professionnelle et de la mise en place du socle retenue comme priorité du gouvernement.

Claudine NDUSI a aussi représenté la RDC au mois de juin 2021 au G20 à Catania en Italie. Elle a, à cette occasion, sollicité l’implication des 20 premières puissances économiques du monde dans la restauration de la paix en RDC, pays confronté à la violence entretenue par des groupes armés dans sa partie Est.Par ailleurs, Madame le Ministre a lancé le 04 décembre 2021,  la duplication de cartes des travailleurs étrangers, une opération qui consiste à identifier les expatriés travaillant en République Démocratique du Congo en vue de résoudre le problème lié à la carence des données statistiques dans le secteur et de répertorier ceux d’entre eux qui sont en ordre avec la législation en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut