23 juin 2024

RDC : la feuille de route de la CENI dévoilée

La Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) a dévoilé le jeudi 3 février 2022 à Kinshasa sa feuille de route pour les prochaines échéances électorales prévues à partir de 2023. A constaté infoplus.

Notons que cette feuille de route est le résultat de 10 jours d’atelier de réflexion et d’analyse par les experts qui s’est clôturé le 5 décembre 2021. Ainsi que la suite d’un travail effectué ces derniers mois par les dirigeants de la centrale électorale lors du séminaire d’imprégnation structurelle et thématique en faveur des membres du bureau et de la plénière de la CENI.

Outre la feuille de route, un budget et diverses stratégies avaient été adoptés pour mieux organiser le processus électoral.
Le document comporte entre autres le calendrier des opérations de cartographie électorale, des formations des
agents électoraux, d’enrôlement des électeurs, d’acquisition des matériels électoraux, de déploiements de ces derniers,
des votes ainsi que des réformes des textes légaux régissant les élections.

Pour ce qui concerne singulièrement les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les quatorze (14) des vingt-six (26) provinces que compte la RDC, elles auront lieu le 6 avril prochain.
2023.

Les grandes lignes de ce calendrier se présentent comme suit :

  • Du 13 au 23 février 2022 : poursuite de l’enregistrement des candidatures
  • 3 mars 2022 : publication de la liste provisoire des candidats retenus
  • 22 mars 2022 : publication de la liste définitive des candidats par province
  • Du 3 au 5 avril 2022 : campagne électorale
  • 6 avril 2022 : élections des gouverneurs et vice-gouverneurs Les provinces concernées par ces élections sont :
  1. Pour les gouverneurs des provinces
    Bas-Uélé ; Haut-Lomami ; Kasaï Oriental ; Kongo Central ;
    Lomami ; Mai-ndombe ; Tanganyika ; Maniema ; Mongala ;
    Tshopo ; Kasaï Central ; Ituri après état de siège
  2. Pour les vice-gouverneurs des provinces
    Kinshasa ; Kwango

L’occasion faisant le larron, le président de la CENI, Denis Kadima a alerté sur la lenteur dans la mutualisation des opérations
d’enrôlement et du recensement qui peut avoir un impact sur le calendrier électoral. Non sans craindre particulièrement le défi lié à la coordination et à la méthodologie. Dénis Kadima espère que les prochaines réunions permettront de baliser le
chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut