20 avril 2024

RDC-Journée Internationale du Travail: la clairvoyance du Président de la République vantée par la Ministre CLAUDINE NDUSI pour sa politique de l’emploi en faveur des travailleurs

Une cérémonie officielle a été organisée par le Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale sous la houlette de Madame le Ministre Claudine NDUSI M’KEMBE, dans un Grand Hôtel de Kinshasa à l’occasion de la commémoration de la Journée Internationale du Travail le 1er Mai 2022. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence du Vice-Premier Ministre en charge de la Fonction Publique, ainsi que d’autres Ministres, Sénateurs, Députés, des Directeurs Généraux, des cadres et agents des entreprises tant publiques que privées et des syndicalistes. A constaté infoplus rdc.com

En prenant la parole, Madame le Ministre Claudine NDUSI M’KEMBE a salué la clairvoyance du Chef de l’État, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour sa recommandation, lors de la tenue de la 36è session ordinaire du Conseil National du Travail(CNT), au cours de
laquelle plusieurs propositions ont été prises sur les recommandations et le fonctionnement de cette structure afin de formuler des recommandations pertinentes. Ce, en vue de la mise en œuvre de la Couverture de Santé Universel en RDC.

Comme Madame le Ministre l’a indiqué, le Gouvernement piloté par le Premier Ministre Jean-Michel SAMA LUKONDE KYENGE a inscrit dans son Programme d’action 2021-2023 à son filière relatifs à l’amélioration des conditions sociales,  dans l’axe 52, qui prévoit la promotion du travail décent pour un développement durable, équitable, solidaire et inclusif, avec l’actualisation de la Politique
National de l’Emploi.

En dépit des contextes difficiles, le Gouvernement reconnait les efforts de collaboration des mandants tripartites ayant permis d’atteindre les résultats suivants, et ce, sous l’ère de Mme le Ministre Claudine NDUSI.

Il s’agit notamment, de la signature du Mémorandum d’accord concernant le Programme PI pour le travail decent 2021-2024; de la prise du Décret N°2/13 du 09/04/2022 portant organisation et fonctionnement d’un établissement public dénommé «Fond de
Solidarité de Santé; de la convocation de la première session ordinaire de la 36è session du Conseil National du Travail; de la signature de l’arrêté interministériel Emploi-Finances; du processus d’institutionnalisation du métier de médecin conseil; de la redynamisation de la Commission Nationale de l’Emploi des
étrangers…

Notons que Madame le Ministre Claudine NDUSI a également annoncé le déploiement sur terrain des Inspecteurs du Travail pour s’enquérir des conditions
de travail au sein des entreprises, afin d’obtenir leur amélioration.


Elle s’est exprimée en ces termes: «(…) Dans un avenir proche, je compte dépêcher les équipes mixtes
en Province en vue de collecter les données statistiques sur les
risques professionnels au sein des entreprises et de relever les
différents abus dont sont victimes les travailleurs, notamment
dans le secteur minier, le secteur de commerce et de sous- traitance. À l’issue de ces missions, l’Inspection Générale du Travail organisera des visites de contrôle pour s’assurer que toutes les entreprises prennent des mesures permettant aux travailleurs de jouir des conditions d’emploi équitables ainsi que des conditions
de travail décentes (…)», a-t-elle fait savoir en filigrane.

Et de poursuivre: «(…) Pour ce qui concerne le dernier cahier des charges des travailleurs, présenté à la célébration de la fête des travailleurs de l’année 2021, certes que toutes les revendications n’ont pas encore trouvé des réponses satisfaisantes, mais nous notons par ailleurs que, pour ce qui est des emplois publics, le Gouvernement a mécanisé 22.800 agents et cadres au dernier trimestre 2021. C’est ici le lieu de saluer le partenariat entre le banc gouvernemental et le banc travailleur représenté par l’Intersyndicale de l’Administration publique, sous la houlette de S.E.M. le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, Modernisation de l’Administration et Innovation des Services publics de l’État (…)»


Avant d’ajouter: «(…) Pour ce qui concerne le secteur privé, nous confirmons la recommandation retenue à la première session extraordinaire de la 36ème session ordinaire du Conseil National du Travail de programmer à la session prochaine du Conseil National du Travail l’évaluation du niveau d’application du SMIG et formuler des recommandations y relatives.
Nous confirmons également que les élections syndicales constituent une action prioritaire au second trimestre de cette année (…)»

Après la cérémonie officielle, Madame la Ministre de l’Emploi, Claudine NDUSI M’KEMBE a fait la ronde des différents sites de célébration de la Journée Internationale du Travail afin de communier avec les travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut