24 mai 2024

RDC-FOGEC: Mettre réellement des moyens pour que l’autorité de régulation sur la sous-traitance puisse faire effectivement son travail, dixit Serge Kasanda

Présenter la mission du Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo (FOGEC) qui est l’appui à l’entrepreneuriat congolais, singulièrement aux entreprises dans la sous-traitance selon la loi N°17/001, tel était l’objectif de la rencontre organisée par cette structure le samedi 19 février 2022 à Kinshasa. A constaté infoplus.

En marge des travaux de cette rencontre, Serge Kasanda(SERKAS), Chef d’entreprise, s’est confié à la presse.
Voici quelques extraits de son intervention:

«(…) C’est une très bonne initiative (…) j’étais souvent sceptique par rapport à la loi sur l’autorité de régulation sur la sous-traitance(…) Quand j’avais vu à la table qu’il y avait FOGEC, je me suis dit voilà le maillon qui manquait pour que réellement l’autorité de régulation de la sous-traitance soit effective, qu’elle puisse fonctionner normalement(…) C’est une joie pour moi comme chef d’entreprise, comme sous-traitant potentiellement (…)»

À une question sur le non respect de cette loi, Serge Kasanda s’est exprimé en ces termes: «(…) Je venais d’apprendre qu’il y a un régime des sanctions qui va suivre à l’accompagnement de la sous-traitance (…) Je crois que c’est une bonne initiative(…) Que cela ne se limite pas à l’incantation que nous avons l’habitude (…) C’est là où personnellement je veux interpeller le Gouvernement de la République pour qu’il mette réellement des moyens pour que l’autorité puisse effectivement faire son travail et que les fonds soient effectifs également(…) Ce sont les deux outils à mon humble avis, que le Gouvernement devrait mettre des moyens(…) Sans les moyens cela risque de sombrer et de ne pas donner des résultats escomptés(…)

En dehors de ça je crois que ce sont des outils qui vont accompagner réellement la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo là où il prône de voir pendant sa mandature des Congolais millionnaires. Les entreprises congolaises dit-on, sont butées à un problème, celui de l’accès au financement de leur capacité financière. À titre de rappel, le Conseil des Ministres du 17 décembre 2021 avait pris acte de l’opérationalisation du FOGEC, établissement public créé par Décret N° 20/032 du 31 octobre 2020.

Il sied de noter que le FOGEC a pour missions : mobiliser et collecter les ressources financières au niveau national et international, en vue de garantir l’accès des Startups, Micros, Petits,
Moyens Entrepreneurs et Artisans congolais aux financements de leurs
projets, par les banques commerciales et les institutions de
microfinance ;

  • Disponibiliser les fonds nécessaires et les mettre à la disposition des
    agences et organismes privés spécialisés, agréés par la Banque
    Centrale du Congo (BCC), qui agissent au nom et pour le compte du
    FOGEC, en vue de :
    • Garantir l’accès des startups, Micros, Petits, Moyens Entrepreneurs
    et Artisans congolais aux financements de leurs projets, par les
    banques commerciales et les institutions de microfinance, suivant la
    politique définie par le Gouvernement ;
    • Développer les mécanismes innovants de financement des Startups,
    Micros, Petites et Moyennes Entreprises, à travers notamment le
    financement participatif, soit avec ou sans contrepartie (don), soit
    encore à titre de subventionnement ;
    • Développer la mésofinance, à travers la mise en place des lignes
    concessionnelles des crédits, de garantie ou de subventionnement
    d’assistance technique au profit des MPMEA ;
    • Participer à la mise en œuvre du fonds d’amorçage et des prêts
    d’honneur au profit des entrepreneurs congolais, principalement les
    femmes et les jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut