19 avril 2024

RDC-Commémoration du 17 Mai: Eddy Kapend était devant la presse

La RDC a commémoré le mardi 17 mai 2022 la 25e anniversaire de l’entrée
des troupes de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) conduites par Laurent Désiré Kabila, une journée dédiée aux Forces armées de la RDC. L’occasion faisant le larron, le Colonel Eddy Kapend, l’ancien aide de camp du Feu Président Laurent-Desiré Kabila, s’est entretenu avec la presse. A constaté infoplus-rdc.com

Devant les médias, il s’est exprimé en ces termes: «(…) la date du 17 mai a une grande signification à mes yeux comme à beaucoup d’entre vous aussi. Ma ferme conviction s’agissant du progrès social, de l’unité du pays et de la réconciliation nationale. Préserver l’unité du pays est un devoir sacré pour chacun d’entre nous (…) »

« (…) je ne porte pas sur mes mains le sang de M’zee Laurent-Désiré Kabila (…)  Ce sont les ennemis de notre pays qui ont tué M’Zee (…) je suis le fils et loyal indéfectible à l’ancien Président de la République (…) ce que je retiens de cet épisode douloureux en tant que
combattant, voudrais-je dire soldat, c’est le serment que nous a légué M’Zee Laurent-Desire Kabila à savoir : ‘’ne jamais trahir le Congo (…)»

«(…) Quand je regarde, ce que j’ai gratuitement vécu en prison où j’étais en vérité un homme mort, qui a survécu par la grâce de Dieu Tout Puissant, je ne peux que remercier l’instrument que le Très Haut a utilisé pour me sortir de là, j’ai cité Son Excellence Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, Président de la République et Chef de l’État(…)»

En tant qu’un des notables de l’espace katangais, il a donné son point de vue sur «le forum de l’unité et de réconciliation katangaise de Lubumbashi»: «(…) ce forum ségrégationniste trahit la vision et le serment de Mzee Laurent-
Désiré Kabila (…)»

À titre de rappel, le 16 janvier 2001, Laurent-Désiré Kabila, alors Président de la République démocratique du Congo (RDC), est assassiné dans son
bureau, à Kinshasa par un de ses gardes du corps : Rashidi Mizele
Kasereka. L’auteur des coups de feu qui a tué l’ancien Chef de l’Etat sera abattu à son tour dans sa fuite par Eddy Kapend, l’aide de camp du Président Laurent-Désiré Kabila.

En 2003, la Cour militaire condamnera une vingtaine de personnes à mort, dont Eddy Kapend, pour négligence dans la protection du
Président. Mais leur peine sera commuée en une condamnation à
la prison à vie.

Eddy Kapend a été libéré en 2021, après 20 années passées en prison.

Vingt et un ans après, plusieurs analystes et observateurs politiques estiment que le procès sur l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila n’a pas encore répondu à toutes les questions et les véritables commanditaires de cet assassinat ne sont pas encore connus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut