20 avril 2024

RDC-CENI: Denis Kadima recommande aux cadres et agents venus des Provinces le sens élevé de responsabilité dans l’exécution de leur mission

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Denis Kadima Kazadi, clôturant la session des cascades de formation de 7 jours sur l’actualisarion des cartographie opérationnelle de niveau 1 des cadres et agents de son institution, jeudi 7 avril 2022, à la salle Anuarité du centre
Caritas Congo, a formé le vœu de voir les enseignements reçus être mis en pratique par les bénéficiaires venus des 26 provinces du pays. Rapporte la Cellule de Communication de la CENI.

La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du bureau et de l’assemblée plénière et du secrétariat exécutif national.

Elle a débuté le 1er avril dernier avec un effectif des 273 participants au départ, passé ensuite à 326 au regard de l’importance des opérations auxquelles la Ceni se prépare pour ses prochaines activités au contact du terrain.

Durant cette session, les participants ont analysé les aspects administratifs et financiers, les conditions de réussite d’une formation de qualité, le déroulement de l’opération d’actualisation des cartographies opérationnelles, la présentation et le remplissage des fiches, l’utilisation du service ODK collect.

En plus de l’utilisation de Google Earth Pro, du traitement cartographique aux chefs-lieux de provinces, la mise en réseau, le téléchargement et l’installation de l’application ODK collet, les cartographies électorales et la présentation, l’utilisation des mobile Data Collet sous l’application ODK et l’envoi des formulaires.

Dans son intervention, le numéro un de la Ceni a insisté sur le sens de responsabilité des participants.

En plus de tous modules dispensés par les différents facilitateurs, les participants  ont effectué une descente sur le terrain pour la collecte des données via le smartphone.

Dans son intervention, le numéro un de la Centrale électorale a insisté sur le sens élevé de responsabilité dont ils devront faire montre.

« Vous êtes donc suffisamment outillés pour prendre en charge l’opération d’actualisation des cartographies opérationnelles et surtout d’assurer la formation du niveau 2 (de 7 jours aussi) de la cascade qui se déroulera dans les 27 secrétariats exécutifs provinciaux (SEP) de la Ceni. A ce niveau, 972 participants prendront part à cette formation assurée par les formateurs des formateurs dont 29 membres du secrétariat exécutifs provinciaux, 153 chefs d’antennes, 179 informaticiens des SEP et des antennes et 585 formateurs additionnels », a annoncé Denis Kadima Kazadi.

Après trois cycles électoraux, comme l’a indiqué le président de la Ceni, « le moment est venu de tenir compte de différentes évaluations, observations et recommandations faites à la Ceni à l’issue de chaque cycle électoral, notamment en ce qui concerne la cartographie opérationnelle ».

« Aucune complaisance ne sera tolérée ni dans le recrutement des formateurs additionnels et des préposés à la collecte que les différents panels vont effectuer, ni dans les affectations, ni moins encore dans la collecte des données cartographiques au  niveau du terrain », a-t-il averti en leur suggérant de faire montre de la même détermination pour la réussite de deux prochaines étapes.

Le secrétaire exécutif national, Thotho Mabiku Totokani, félicitant les participants pour leur assiduité en plus de leur application, s’est réjoui de la contribution des membres de la Ceni dans la supervision managériale et quotidienne. Ce qui, à l’évidence, a garanti la réussite de cette étape initiale et constitué un motif de réconfort pour les participants qui, a-t-il, reconnu, n’ont pas droit à l’erreur.

son côté, Paul Muhundo Mulemberi, en présentant les résultats
de cette cascade, fondement de toutes les opérations électorales,
a relevé quelques difficultés rencontrées. Notant que la mission
des juristes sur le contentieux des listes des candidatures à
l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de province, a
diminué le nombre des facilitateurs prévus au préalable. A cela
s’ajoute le temps réduit de la pratique sur le terrain.
Non sans avoir transmis le souhait des participants qui ont émis le
vœu de poursuivre des descentes sur le terrain dans le souci de
renforcer la formation pratique.
Pour sa part, Sylvie Birembano Balume, questeur adjoint, les a
invités à s’inscrire dans la vision du nouveau management incarné
par Denis Kadima Kazadi qui porte essentiellement sur le
rebranding (refonte de l’identité d’une marque conduisant au
changement des paradigmes) de la Ceni.
Au vœu formé par le président de la Ceni de voir la formation
théorique être mise en pratique le moment venu, Bernardine
Kitondo, SEP de Kongo-Central, a, au nom des participants,
répondu par de fermes assurances tout en remerciant la hiérarchie
de la Ceni.
Arguant que les enseignements reçus dont elle s’est réjouie de
l’importance et de l’opportunité participant au renforcement de
leurs capacités opérationnelles. Au nom de tous, elle a fait la
promesse de s’en montrer dignes en faisant l’usage concenu de la
formation reçue.

De son côté, Paul Muhundo Mulemberi, en présentant les résultats de cette cascade, fondement de toutes les opérations électorales, a relevé quelques difficultés rencontrées.

Notant que la mission
des juristes sur le contentieux des listes des candidatures à
l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de province, a
diminué le nombre des facilitateurs prévus au préalable. A cela
s’ajoute le temps réduit de la pratique sur le terrain.
Non sans avoir transmis le souhait des participants qui ont émis le
vœu de poursuivre des descentes sur le terrain dans le souci de
renforcer la formation pratique.
Pour sa part, Sylvie Birembano Balume, questeur adjoint, les a
invités à s’inscrire dans la vision du nouveau management incarné
par Denis Kadima Kazadi qui porte essentiellement sur le
rebranding (refonte de l’identité d’une marque conduisant au
changement des paradigmes) de la Ceni.
Au vœu formé par le président de la Ceni de voir la formation
théorique être mise en pratique le moment venu, Bernardine
Kitondo, SEP de Kongo-Central, a, au nom des participants,
répondu par de fermes assurances tout en remerciant la hiérarchie
de la Ceni.
Arguant que les enseignements reçus dont elle s’est réjouie de
l’importance et de l’opportunité participant au renforcement de
leurs capacités opérationnelles. Au nom de tous, elle a fait la
promesse de s’en montrer dignes en faisant l’usage convenu de la
formation reçue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut