17 avril 2024

RDC-CENI: contribuer à la promotion de la pratique de l’équité, de l’inclusion du Genre et impliquer des nouvelles valeurs déontologiques

Lors de l’ouverture des travaux de l’Atelier de développement et d’approbation de la politique Genre et l’inclusion de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), tenu le vendredi 25 Mars 2022 à son siège à Kinshasa, le premier vice-président de cette institution, Bienvenu Ilanga Lembow, représentant le président Denis Kadima Kazadi, a indiqué que l’équipe actuelle de la centrale électorale opte pour l’impulsion des valeurs déontologiques dans la mission d’organiser des élections en RDC. Rapporte la Cellule de Communication de la CENI.

Cet Atelier, a souligné le premier vice-président de la Centrale électorale, avait pour objectif principal de contribuer à la promotion de la pratique de l’équité, de l’inclusion de nouvelles valeurs déontologiques au sein de la CENI, en invitant les participants à produire des éléments devant être intégrés dans la politique Genre de l’institution d’appui à la
démocratie et à travailler en toute conscience pour des résultats
attendus.

Il a signalé à cette occasion, que l’organe technique des élections met dorénavant, en avant plan, la place
prépondérante et l’importance à accorder à la question de la parité
homme-femme, dans le processus électoral en cours.

«(…) comme une clé de voûte à la fin de cet Atelier (d’un jour), nous attendons de vous une somme d’éléments devant être intégrés dans la politique Genre de la Ceni. En vous invitant donc à travailler, en âme et conscience, pour que finalement cet objectif soit atteint (…)», a relevé Bienvenu Ilanga Lembow.

Pour sa part, le point focal des questions Genre et membre de la
plénière de la CENI, Josée Ngalula Kabeya, s’est réjouie du fait que
la démarche essentielle consistant à actualiser le plan d’action
Genre-Elections, élaboré avant l’équipe actuelle, se réalise
conformément à la planification stratégique de la CENI ainsi qu’à
la stratégie Genre-Inclusion-Diversité.

L’accomplissement de la mission de la Centrale électorale, a renchéri le Rapporteur adjoint de la CENI, Paul Muhindo, nécessite la participation et l’inclusion de tous, ajoutant
que l’équité ne peut simplement intégrer que les femmes, mais
aussi les personnes vivant avec handicap et les jeunes.

Allant dans le même sens, Adine d’Or Omokoko, membre de la plénière, en a évoqué le contexte justifiant l’organisation de cette rencontre en donnant son objectif global ainsi que les résultats attendus. «contribuer à la promotion de la pratique de l’équité, de l’inclusion du Genre ainsi que de nouvelles valeurs déontologiques au sein de la Centrale électorale», a-t-elle fait valoir.

Le représentant pays de la Fondation Internationale pour les systèmes électoraux (IFES), Sylla Mountaga, a noté, au regard de l’ambition clairement affichée traduisant ni plus ni moins qu’une détermination de l’équipe actuelle de la CENI « une lueur d’espoir pour l’inclusion». En rappelant les différentes étapes connues par ce concept.

Cet Atelier qui a mis en avant la place prépondérante et l’importance accordée par l’équipe actuelle à la question de la parité homme/femme dans le processus électoral, a vu également la participation du secrétaire exécutif national adjoint de la CENI, Mme Marie Josée Kapinga Bondo, ainsi que la  représentante de la Ministre du Genre, Famille et Enfants et la Déléguée de l’ONU-Femmes en RDC, Mme Clémentine Sangana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut