17 avril 2024

RDC: célébration de la Journée Mondiale Vétérinaire sous le sceau du renforcement de la résilience vétérinaire

La RDC, à l’instar de la communauté internationale, a célébré le samedi 7 Mai 2022, la Journée Mondiale Vétérinaire sous le thème «Renforcer la résilience vétérinaire». A constaté infoplus-rdc.com

L’occasion faisant le larron, le président provincial (Kinshasa) de l’Ordre National des Médecins Vétérinaires, Dr Benjamin Germain Salumu Poyo s’est entretenu avec la presse à l’issue des travaux tenues dans un Hôtel de Kinshasa. Il s’est exprimé en ces termes:
«(…) Pour continuer a assurer la sécurité alimentaire des populations comme des animaux, ce que nous demandons ou ce que nous attendons de la communauté nationale c’est d’abord de reconnaître que le Médecin vétérinaire a un grand rôle à jouer pour assurer la sécurité sanitaire et sécurité alimentaire. Et en le faisant il doit être reconnu dans ses droits et avantages qu’il doit bénéficier en faisant son travail de Médecin vétérinaire. Je ne peux pas accuser quelqu’un dans cela mais le texte tant internationaux que nationaux sont clairs là-dessus que le Médecin des hôpitaux comme le Médecin vétérinaire sont les professionnels de santé au même titre(…)»

Et de poursuivre: «(…) alors tout ce qui peut y avoir comme avantage accordé à l’un doit aussi revenir à l’autre principalement pour le Médecin vétérinaire employé de service public donc, de l’état congolais et bien l’état congolais doit aussi le reconnaître: le même taux de prime de risque qu’il accorde aux médecins des hôpitaux.  D’abord l’état congolais lui-même (…) les quelques cliniques de l’état ne sont pas suffisamment équipés. Mr les journalistes je veux vous surprendre en vous disant que la seule clinique vétérinaire de l’état de la ville province de Kinshasa est spolié par un particulier et aucune autorité n’ose élever la voix pour dénoncer cela pour rétablir la clinique vétérinaire dans ses droits aussi l’autorité qui doit disponibiliser le texte pour régir la profession, la loi sur l’élevage. Vous avez entendu le président national on est entrain de travailler au parlement sur la loi agricole mais le Médecin vétérinaire le domaine animalier n’est pas aussi outiller en texte légaux.  Il y a un texte en vigueur qui remonte aux années avant l’indépendance 1938 il est totalement obsolète des nos jours, voilà le Grand problème en tout cas je ne peux pas me taire devant ce qu’entrain de subir les personnels, les médecins vétérinaires de l’état de la division provinciale en face du centre des handicapés. Vous verrez un particulier spoli le terrain de l’état et privé le service étatique de leur fonctionnement normal (…)»

Avant d’ajouter: «(…) Nous allons nous pencher pour évaluer ce qu’ a été la première assemblée générale et les résolutions qui ont été prises et nous projeter dans les années avenir comment nous pouvons continuer à réguler l’exercice de la profession vétérinaire en Rdc  peut-être aussi renforcer nos plaidoyers que nous avons vis-a-vis de l’état congolais vis-à-vis même des particuliers qui font souvent recours à des personnes non qualifiés pour le laissant toucher à leurs bétail le laissant consulter dans leurs fermes ou exploitations (…) c’est un message d’encouragement et de reconfort aux Médecins vétérinaires les injustices dont ils font l’objet aujourd’hui trouveront le dénouement demain et à la jeunesse n’est pas se dire que la profession vétérinaire est une profession de pauvre (…)»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut