24 mai 2024

RDC-Agriculture: la revanche du sol sur le sous-sol doit se faire avec les agronomes (Ministre Désiré N’Zinga Birihanze)

Après avoir fait la restitution auprès de la base des différentes activités menées à travers une commission mise en place par le Ministre avec sa demande, le Collectif des Agronomes congolais conduit par le président de l’ASSIAC, l’Ingénieur Isaac Issumo Bombuli était face au Ministre Lundi 21 février 2022 pour faire le point.A constaté infoplus.

«(…) La commission avait pour but principal d’identifier les ingénieurs agronomes qui bénéficient de la prime des professionnels de l’Agriculture(…) Depuis un certain temps les agronomes ne se retrouvent plus dans cette prime là. Principalement ceux qui sont payés ce sont ceux de Kinshasa. Le reste ne bénéficie pas de cette prime(…)», a indiqué le président du collectif devant la presse.Et de renchérir: «(…) Après avoir entendu nos plaintes, le Ministre avait mis cette commission pour assainir le listing des agronomes (…)

Depuis un certain temps, l’administration de l’Agriculture a changé des mains. Et avec la nouvelle administration, il y a une lueur d’espoir. C’est ainsi que nous faisons un contrôle à travers le listing. Les résultats de ce travail seront soumis à l’autorité (…) Comme il y avait la pression de la base, il fallait faire la restitution car je suis redevable à cette base (…)»Avant d’ajouter:«(…) Le Ministre qui a laissé son bureau pour venir nous rencontrer, est favorable à notre démarche. Il nous soutient car nous sommes partenaires (…) ça va de paire avec la vision du Gouvernement pour la relance de l’agriculture (…)

Si les agronomes sont mis dans des bonnes conditions de travail, ceci aura un impact sur le rendement du paysan.Après s’être entretenu avec le Collectif séance tenante, le Ministre Désiré N’Zinga Birihanze s’est exprimé en ces termes devant la presse: «(...)

Les agronomes ont senti que les choses bougent. C’est ainsi qu’ils sont venus nous encourager et nous dire merci pour tout, moi et toute mon équipe (…) Il est inadmissible qu’un agronome a zéro avec un salaire d’un Diplômé d’État alors qu’un médecin a l’ascenseur (…) Moi et ceux qui ont lutté avec nous pour la justice distributive, nous ne pouvons pas accepter ça. Si la loi est injuste, on la combat (…) C’est dans ce combat que je veux leur soutien pour qu’ensemble, nous arrivons à réussir (…) La revanche du sol sur le sous-sol se fera avec les agronomes et non avec tout venant. C’était la communication entre les agronomes et nous (…) Nous le félicitons et souhaitons qu’ils se mettent debout parce que c’est la démocratie, un pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple (…)»

À en croire le président du Collectif, ce dernier a, grâce aux cotisations des membres, initié un projet pilote sur les plateaux de Bateke à Menkao et Kimpeti avec des champs associés sur 10 hectares (cultures de manioc, maïs et autres soja). Il y a également 300 hectares dans le Sud-Ubangi et 20.000 hectares à travers le pays qu’il faut exploiter d’une façon effective et optimale. Il souhaite associer le Gouvernement pour leur mise en valeur.Les agronomes, souligne le président du Collectif, sont capables de répondre aux défis de leur secteur s’ils sont des acteurs principaux.

L’expertise des agronomes doit être à la disposition de l’État afin d’endiguer la faim en RDC et nourrir les autres nations du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut