20 avril 2024

RDC/36è Session du Conseil National du
Travail : la mise en place de la Politique Nationale de l’Emploi dans le viseur

Les rideaux sont tombés sur la première session extraordinaire de la 36è session du Conseil National du Travail (CNT) le vendredi 22 Avril 2022 à l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) à Kinshasa. A constaté infoplus-rdc.com

À en croire les organisateurs, cette première session extraordinaire de la 36è session du CNT se veut un cadre de réflexion pour répondre au  souci du Gouvernement de légiférer sur tous les impératifs du moment dans le monde du travail.

Lors de sa prise de parole, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Claudine Ndusi M’Kembe, a montré l’urgence de mettre en oeuvre la politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle, tout en remerciant le Chef de l’État.

«(…) Je remercie le Président de la
République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, à travers
le Gouvernement Sama Lukonde, a fait de la promotion du travail décent un de ses objectifs prioritaires. C’est pourquoi, en Novembre 2021, le Ministère de l’ETPS a eu à signer un mémorandum d’entente concernant le programme-pays de travail décent 2021-2024, manifesté par la volonté du Gouvernement de collaborer avec les organisations des travailleurs, les organisations des employeurs et l’Organisation Internationale du Travail (OIT)», a-t-elle souligné en substance.

Et de renchérir: «(…) Ce programme vise à soutenir et promouvoir le travail décent à l’échelle nationale. Il se fixe comme priorités la croissance économique inclusive, la protection sociale, la gestion durable des ressources naturelles et l’amélioration de la productivité du travail par la promotion du dialogue social et des droits fondamentaux des travailleurs (…)»

Avant d’ajouter: «(…) cette politique permettra au pays d’adopter une approche de l’avenir du travail centré sur l’homme, afin d’offrir une protection adéquate à tous les travailleurs quant au respect de leurs droits fondamentaux (…) le Gouvernement attache beaucoup d’importance à ces assises et compte énormément sur votre sens élevé de patriotisme pour nous permettre de conduire ensemble une société juste et équilibrée (…)»

Auparavant, le Directeur pays
de l’OIT, Roger Kanku, a relevé qu’en ce qui concerne la promotion de l’emploi, son institution a soutenu le processus de formulation de son plan d’action opérationnel ainsi que l’élaboration et la signature du PPTD pour la période 2021-2024. La mise en place au niveau de l’Assemblée Nationale d’une sous-commission spécifique sur l’Emploi et la Formation professionnelle ainsi que le Plan d’action opérationnel de la politique nationale de l’emploi, a-t-il souligné, seront d’un soutien important au Conseil Supérieur de l’Emploi.

Pour leur part, les organisations professionnelles des employeurs ont
remercié la Ministre Claudine Ndusi pour une participation réussie de la délégation congolaise à la 110è session de la Conférence Internationale du Travail en voyant certains signes positifs de la préparation de cette grande rencontre internationale.

Des partenaires sociaux du Gouvernement, notamment les employeurs et les employés qui ont participé à ces assises de 4 jours ont fait des recommandations à l’issue des travaux. Entre autres, il y a la création du Conseil Supérieur du Travail qui sera chargé de mettre en œuvre la politique gouvernementale dans le secteur du travail et de la formation professionnelle, ainsi que la stratégie nationale de la couverture sanitaire universelle qui concerne aussi le monde du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut