22 mai 2024

Protection et Promotion des Droits de l’Homme : les préparatifs du rapport à mi-parcours des 239 recommandations de l’ONU en toile de fond de l’Assemblée Plénière de la CNDH-RDC

Les membres du bureau de la plénière de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC) était en séance de travail vendredi 27 avril 2023 au siège national de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie. Au menu de cette rencontre, les préparatifs du rapport à mi-parcours des 239 recommandations de l’ONU en matière des Droits humains, acceptées par la République Démocratique du Congo. Ce, dans le cadre de l’Examen Périodique Universel (EPU). A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

Le président de la CNDH-RDC, Paul NSAPU MUKULU qui s’est adressé à cette assemblée plénière, a souligné que la CNDH-RDC doit s’impliquer pour la mise en œuvre des 239 recommandations formulées par les Nations Unies en matière des Droits de l’Homme, et acceptées par le Gouvernement congolais.

À en croire le président de la CNDH-RDC, les préparatifs de la présentation dudit rapport à mi-parcours, ont fait l’objet d’une séance de travail qu’il a eu dernièrement, par visioconférence entre Kinshasa et Genève, avec l’équipe de l’UPR-INFO, une ONG spécialisée dans le domaine des Droits de l’Homme basée en Suisse. Une réunion au cours de laquelle les parties ont pris l’engagement d’évaluer la mise en œuvre des 239 recommandations de l’ONU en matière des Droits humains.

« (…) la CNDH qui est un organe technique de la RDC en matière de promotion et de protection des Droits de l’Homme, est associée à l’EPU à travers un comité inter institutionnel Parlement–Gouvernement–CNDH (…) Les Nations Unies avaient formulé 267 recommandations à la RDC, dont 239 ont été acceptées, les 28 autres étant notées, c’est-à-dire refusées (…) Ces recommandations devraient faire l’objet d’Examen périodique universel, qui a été retardé à cause de la pandémie de Coronavirus (…) Mais maintenant, 4 ans après, les Nations-Unies demandent à la RDC de présenter le rapport à mi-parcours à la session de septembre 2023, avant de présenter le rapport final en mars 2024 (…) », a expliqué le président Paul NSAPU MUKULU.

À noter que les 9 Traités des Nations Unies non encore ratifiés par la RDC feront l’objet d’un plaidoyer de la CNDH-RDC et certaines organisations de la Société Civile congolaise auprès du Parlement et du Gouvernement congolais pour leur ratification. C’est la promesse du président Paul NSAPU MUKULU lors de la séance de travail entre la CNDH-RDC et l’UPR-INFO.

Il sied d’indiquer que l’Examen Périodique Universel (EPU) est un processus qui consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des Droits de l’Homme.

Depuis sa prise de fonction, le président Paul NSAPU MUKULU ne cesse d’exhorter ses collègues à mettre leurs idées, compétences, intelligences, réseaux et ressources afin de consolider la CNDH dans sa pluralité pour que cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie contribue efficacement à la protection et la promotion des Droits de l’Homme en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut