4 mars 2024

Projet un hectare pour un étudiant : Patrick ONOYA déterminé à contribuer à la création d’un esprit agricole chez l’intellectuel congolais pour l’autosuffisance alimentaire.

La Salle Bunker A4 dans l’enceinte de la Faculté de Pétrole, Gaz et Énergies Renouvelables de l’Université de Kinshasa, a servi de cadre mercredi 19 juillet 2023, à une conférence axée sur le thème: « Vers la création d’une société coopérative agricole des étudiants de l’Université de Kinshasa », organisée par le collège des délégués facultaires et la coordination estudiantine de cette Alma Mater, dans le cadre du Projet « un hectare pour un étudiant ». A constaté infoplusrdc.com

Animée par Patrick ONOYA, Stratège en Investissement et Lobbyiste, cette rencontre avait pour objectif primordial
de contribuer à créer l’esprit agricole chez l’intellectuel congolais. Car, selon l’orateur, ce projet qui va impliquer particulièrement les étudiants congolais, intellectuels et futurs cadres du pays, se veut une solution durable pour une autosuffisance alimentaire.

« (…) l’idée d’impliquer les étudiants dans cette coopérative n’est pas un simple hasard. C’est une façon de laver la mauvaise image de l’intellectuel congolais, qui est resté longtemps inactif, sans songer à proposer des solutions plus efficaces pour résoudre le problème de la faim que connaît la RDC depuis des années (…) C’est aussi un moyen d’initier les étudiants, jeunes soient-ils la plupart, à intérioriser la notion de l’agriculture, bref du recours à la terre dans leurs têtes, gage de l’autosuffisance alimentaire et pour une économie constante (…) Cette initiative fait suite au constat amer fait depuis un bon temps, sur base des statistiques du Programme Alimentaire Mondial (PAM) qui déclare que près d’un tiers de la population congolaise manque de quoi manger, soit plus de 27 millions des congolais (…), a mentionné Patrick ONOYA.

Et d’enchaîner : « (…) A l’égide du collège des délégués facultaires, associés à la coordination des étudiants, cet événement vient marquer un tournant décisif ici à l’université de Kinshasa particulièrement à l’intellectuel congolais de l’engagement de la jeunesse à pouvoir s’impliquer dans ce qui est la préoccupation majeure des congolais. Parce que, le PAM a établi qu’au moins ⅓ de la population souffre de la faim. Ce qui fait du problème alimentaire, le sérieux problème de notre société (…) »

Avant d’expliciter : « (…) Les étudiants de l’Université de Kinshasa ont tenu à contribuer en trouvant des solutions à ce problème épineux, telle qu’est la nature de l’intellectuel. Voilà pourquoi, nous lançons en ce jour, avec le comité de l’encadrement des étudiants, le collège des délégués facultaires, la société coopérative des étudiants de l’Université de Kinshasa, qui vise avant tout de développer la culture agricole au sein de l’intellectuel congolais, car les étudiants de l’Université de Kinshasa ont mal digéré la crise du maïs, ont mal digéré la carence au niveau agricole, pendant que le pays a 80 millions d’hectares des terres arables et que nous devons aller quémander le maïs, ils ont dit non (…) Ainsi, nous promettons tout notre soutien et accompagnement au comité d’encadrement des étudiants de cette université. Et nous affirmons que ce projet va déborder les frontières de l’UNIKIN pour d’autres Universités de Kinshasa.

Étant donné que l’Université de Kinshasa est solidaire avec les autres Universités, a martelé l’orateur, cette initiative des universitaires dans les projets qui touchent la société, commence à l’Université de Kinshasa, avant de se répandre prochainement dans les autres Universités. Ce, après avoir effectué un projet pilote à l’UNIKIN.

Abondant dans le même sens, la Coordonnatrice des étudiants de l’UNIKIN, s’est exprimée en ces termes : « (…) La communauté estudiantine de l’Université de Kinshasa dans sa globalité accueille avec vivacité et beaucoup d’enthousiasme ce projet (…) Je tiens à inviter tous les étudiants de l’Université de Kinshasa et même ceux des autres institutions supérieures et universitaires, à pouvoir s’enregistrer dans cette société coopérative pour qu’ensemble nous créons une dynamique qui va impulser le changement et que nous puissions entreprendre, et surtout développer notre pays par nous-mêmes (…) »

À titre de rappel, ce projet ambitieux et novateur vise à contribuer à inculquer la culture agricole dans l’esprit de l’intellectuel congolais et de développer l’esprit entrepreneurial et d’investissement chez l’étudiant congolais que le Stratège Patrick ONOYA a qualifié de « GAME CHANGERS », c’est-à-dire les Jeunes qui sont prêts à contribuer à changer les choses au pays.

Jeune leader et cadre de l’UDPS, Entrepreneur, Lobbyiste Stratégique, Enseignant et chercheur en Fintech, Patrick ONOYA a été nommé dernièrement Administrateur au Conseil d’Administration de la Congolaise des Voies Maritimes (CVM SA).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut