19 avril 2024

Processus électoral : 34.444.251 personnes déjà enrôlées, le 2eme Vice président de la CENI qualifie la déclaration de Corneille Nangaa de fantaisiste, teintée et de manque d’objectivité

Au cours d’une conférence de presse animée mardi 14 mars 2023 au siège national de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), le 2eme président de la Centrale Électorale, Didi MANARA LINGA, a fait savoir qu’actuellement 34.444.251 personnes ont été enrôlées soit 70%, sur 49.382.552 électeurs dans l’ensemble des trois Aires Opérationnelles. Non sans préciser que 19.246.505 d’électeurs enrôlés dans la 1ère Aire Opérationnelle constituent les données brutes des statistiques et qu’il faut attendre la fin de l’enrôlement dans les deux autres Aires afin de procéder au dédoublement et à la consolidation des données pour avoir le nombre exact dans le fichier électoral, en répondant au principe : « un électeur, une voix ». A constaté INFOPLUS-RDC.COM

Didier MANARA LINGA a indiqué que la guerre à l’Est de la RDC demeure le défi majeur pour le processus d’identification et enrôlement des électeurs dans cette partie de la RDC.

Répondant à la déclaration du président honoraire de la CENI, Corneille Nangaa Yobeluo faite récemment dans les médias et sur les réseaux sociaux, le 2eme Vice président de la CENI a qualifié ladite déclaration de fantaisiste, teintée et de manque d’objectivité. Non sans indiquer que concernant le processus de désignation des membres de la CENI, l’actuel management a été davantage amélioré du point de vue légal avec des critères objectifs qui garantissent la transparence.

« (…) l’activité calendaire de l’enrôlement des électeurs en cours a initialement été prévue dans la feuille de route du nouveau management, élaborée le 03 février 2022. Et la procédure d’acquisition du matériel destiné à la révision du fichier électoral (RFE) avait été lancée conformément à cette feuille de route suivant une procédure de passation des marchés publics (…) le processus en cours a connu 28 mois de retard. Aussi, la production et le conditionnement des kits ont été réalisés dans un temps record et a permis le déploiement des kits d’enrôlement dans plus de 22.271 centres d’inscription à travers toute l’étendue du territoire national (…) », a-t-il relevé.

Et de poursuivre : « (…) Quant au nombre d’électeurs enrôlés dans l’Aire Opérationnelle 1, les 9.246.505 électeurs enrôlés constituent les données brutes des statistiques de la 1ere Aire Opérationnelle et qu’il faille attendre la fin de l’enrôlement dans l’AO2 et AO3. Les statistiques diffèrent des données des électeurs et découlent des indications tirées du monitoring des opérations alors que les données découlent de la consolidation et du traitement des celles-ci (…) Dans ces conditions, comment peut-on à ce stade qualifier de faux chiffres si ce n’est pas par mauvaise foi et dans une intention de discréditer le processus électoral en cours et qui, au regard de nombreux observateurs, enregistre des performances inégalables, en terme de délais et nombre d’électeurs enrôlés, en comparaison avec tous les 3 derniers cycles électoraux (…) »

« (…) En somme, l’auteur de la déclaration étale sa mauvaise foi et son intention de nuire au déroulement du processus électoral en cours en ce que nous avons mandat, il n’a pas récolté dans son actif des prouesses réalisées par le nouveau management (…) », a conclut le deuxième vice-président de la CENI qui a promis de répondre désormais à toutes les déclarations de l’ancien président de la Centrale Électorale, au regard de sa personnalité et du poste qu’il a occupé auparavant dans cette hiérarchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut