16 juillet 2024

Présidentielle 2023 : la CENI a enregistré la candidature de Martin FAYULU MADIDI

Le Président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDE), Martin FAYULU MADIDI, a fait acte de candidature en tout début d’après-midi, 4 octobre 2023, en déposant son dossier au Bureau de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) à Kinshasa, pour l’élection présidentielle du 20 décembre 2023. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

À son arrivée au siège de la CENI, le leader de l’ÉCIDÉ, accompagné de son épouse et quelques cadres et membres de sa formation politique, a été reçu par le Rapporteur Patricia NSEYA MULELA.

Après s’être plié aux exigences administratives, Martin FAYULU a été conduit auprès du Président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI, par Patricia NSEYA MULELA, par ailleurs superviseur des opérations de dépôt de candidature.

Se prêtant aux questions de la presse au sortir de l’entrevue avec le numéro un de la Centrale électorale, le leader de ECIDE a dit pouvoir poursuivre son combat sur la transparence et la vérité des urnes.

« J’ai dit au Président de la CENI qu’il faut instituer un cadre de concertation entre la Centrale électorale et les parties prenantes, c’est-à-dire les candidats présidents de la République, pour qu’on définisse les règles du jeu et qu’on les comprenne. J’ai évoqué l’article 47 alinéas 3 et 5 et dit au Président de la CENI que ma candidature, c’est pour continuer le combat de la transparence et de la vérité des urnes », a indiqué Martin FAYULU.

Avant de renchérir : « Aujourd’hui, le fichier électoral n’est pas connu et j’ai expliqué au Président de la CENI que dans l’opération de l’octroi des duplicatas, on continue à enrôler des gens. Il y a des situations qui renseignent que sur 10 personnes, il y a au moins 6 qui ne retrouvent pas leurs noms, on leur fait de nouvelles cartes avec de nouveaux numéros. Il y a des gens qui prennent les duplicatas avec les mêmes numéros, ceux-là leurs données se trouvent dans la machine, dans le serveur : il y a un problème sérieux. J’ai dit au Président de la CENI qu’il ne peut pas penser que ce processus lui appartient ou à la CENI seulement, c’est un processus du peuple, des parties prenantes. Donc il faut qu’il se ravise sinon, on ne laissera pas faire ce que Nangaa a fait pour qu’il vienne l’accepter plus tard. On n’acceptera pas qu’une personne vole la victoire du peuple ».

À la question de savoir si ses réclamations ne sont pas prises en compte par la CENI, qu’adviendra-t-il ?

Martin FAYULU a soutenu : « Les desiderata seront pris en compte. Aujourd’hui nous avons réveillé, mieux, éveillé la population congolaise, elle connaît ce qu’est-ce le fichier électoral. La population va faire la surveillance citoyenne donc, le jour du vote, les gens vont rester dans les bureaux de vote jusqu’à la proclamation des résultats et pour voir si cette proclamation reflète réellement la réalité ».

À la date du 04 octobre 2023, la CENI a enregistré le 11e dossier de candidature à la Présidentielle 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut