16 juillet 2024

Présidentielle 2023 : la candidature d’Adolphe MUZITO réceptionnée à la CENI

Le Président du parti politique Nouvel Élan, Adolphe MUZITO, a été reçu, samedi 30 septembre 2023, en début d’après-midi, au Bureau de Réception et Traitement des candidatures (BRTC), pour l’élection présidentielle, situé au siège de la Centrale électorale à Kinshasa, où il a déposé son dossier pour briguer la magistrature suprême en décembre 2023. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Après avoir fait acte de candidature remplissant les critères requis, le Rapporteur de la Centrale électorale, Patricia NSEYA MULELA, qui l’a accueilli à son arrivée, l’a par la suite conduit auprès du Président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI, avec qui il a eu une entrevue. Comme ceux qui l’ont précédé dans cette démarche.

Le Président de Nouvel Élan est le 6e postulant à la Présidence de la République, à la suite d’Augustin MATATA PONYO, de Constant MUTAMBA, Radjabo TEBABHO, Rex KAZADI et Franck DIONGO.

Au sortir de l’entretien qu’il a eu avec le numéro un de la CENI, il a fait part, à la presse, de ses motivations soulignant qu’il s’engage pour conduire le Congo sur la voie de sa construction et son développement.

« Mes motivations sont essentielles, à savoir libérer le Congo sur le plan tant politique, diplomatique, économique que social. C’est-à-dire engager le Congo sur la voie de sa construction et son développement de manière à ce que les Congolais vivent normalement et aient les conditions pour faire étudier son enfant et aient les conditions nécessaires pour avoir un logement approprié, travailler dans de meilleures dispositions avec une bonne rémunération qui soit digne d’un être humain », a indiqué Adolphe MUZITO.

A la question de savoir s’il est pour une candidature unique de l’opposition, le Président de Nouvel Élan s’est montré réservé relevant qu’à ce stade, il ne se voit pas aller dans ce sens.

« Est-ce qu’il y aura convergence ou pas, je suis tenté de penser que c’est très difficile. Moi je viens déployer mon programme en tant que candidat Président de la République, j’ai été élu comme Président de mon parti politique, nous allons entrer bientôt à l’université pour synthétiser notre offre politique et discuter avec les camarades candidats députés pour que nous ayons un programme de gouvernement et celui du Président de la République. Les deux programmes feront l’objet d’une synthèse, à partir de ce moment nous allons commencer à regarder dans la classe politique quelles sont les différentes visions, quels sont les différents programmes et voir quelles sont les synthèses plausibles avant et après les élections », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut