19 juin 2024

Préparatifs du rapport 4ème cycle de l’EPU de la RDC : les membres et Conseillers de la CNDH-RDC à l’école pour mieux comprendre le fonctionnement du mécanisme

Le Centre Carter, à Kinshasa, a servi de cadre lundi 19 juin 2023 à un Atelier de formation axé sur l’Examen Périodique Universel (EPU) de la RDC, organisé par La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-RDC). A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie.

Cette rencontre avait pour objectif global d’emmener les membres et conseillers de la CNDH-RDC à mieux comprendre le fonctionnement du mécanisme de l’EPU afin qu’ils s’engagent dans le cadre du 4eme cycle qui aura lieu en novembre 2024 .

Cet EPU en RDC sera basé sur trois rapports : le rapport national rédigé par le gouvernement, le rapport des autres parties prenantes qui comprend la société civile, l’institution nationale des droits de l’homme et enfin le rapport onusien qui comprend les agents des Nations-Unies, les organes de traités et les procédures spéciales.

En sa qualité de superviseur de cette activité, la Directrice d’Universal Periodic Review (UPR/Infos), Mona M’Bikay, a attiré l’attention des participants sur la responsabilité qui leur incombe.

« (…) Ce qu’on attend, c’est que la Commission des Droits de l’Homme développe une feuille d’action ou une feuille de route pour établir les prochaines étapes qu’ils vont entreprendre en vue de l’examen périodique universel. Il y a par exemple les consultations nationales qui vont bientôt être menées, les consultations au niveau des bureaux régionaux de la commission nationale des droits de l’homme qui devront apporter les preuves par rapport à la situation des droits de l’homme dans le pays également dans les provinces et cela aboutira à la rédaction du rapport de la commission nationale des droits de l’homme dont l’échéance pourrait être soumise déjà en mars 2024 », a-t-elle insisté.

Et de renchérir : « (…) la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) va organiser une session au mois de septembre pour présenter le rapport à mi-parcours sur le progrès réalisé dans la mise en œuvre des recommandations de 3ème cycle et en même temps elle va déjà commencer à préparer son rapport dans le cadre du 4ème cycle de l’Examen périodique universel (…) ».

Pour sa part, le Rapporteur de la CNDH-RDC, Dieudonné Kalindie, tout en a saluant la tenue de ces assises, en a circonscrit le contexte

« (…) il s’est agi de nous sensibiliser des mécanismes onusiens pour nous permettre de travailler normalement parce que chaque 4 ans et demi, les États membres du conseil des droits de l’homme passent à Genève pour montrer les efforts réalisés pendant toutes ces années en ce qui concerne les droits de l’homme dans leurs pays respectifs. Donc Il était important de connaître toute cette technique nous permettant d’aller de l’avant parce que la CNDH est chargée de la promotion de la protection des droits de l’homme en RDC », a déclaré le Rapporteur de la CNDH-RDC.

Somme toute, la CNDH-RDC et les Organisations de la Société Civile ont jusqu’au mois de mars pour présenter leur rapport dans le cadre du 4ème cycle.

Il sied de rappeler que le président de la CNDH-RDC, Paul NSAPU MUKULU avait échangé le 12 juin dernier en son Cabinet de travail à Kinshasa avec une délégation d’ UPR, venue de Genève, en Suisse, afin de préparer le 4ème EPU pour la RDC.

Le mécanisme de l’Examen Périodique Universel a été issu de la Charte du Conseil des Droits de l’Homme par la Résolution 60/251 adoptée par l’Assemblée Générale de l’ONU, le 15 mars 2006. L’objectif étant de permettre aux États membres d’améliorer la situation des Droits de l’Homme dans leurs pays respectifs.

La CNDH-RDC et l’UPR-Info avaient pris dernièrement l’engagement de travailler davantage ensemble, dans le cadre de l’évaluation de la mise en œuvre des 267 recommandations de l’ONU formulées à la RDC, parmi lesquelles 239 ont été admises et les 28 autres rejetées par ce pays.

UPR Info est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) à but non lucratif basée à Genève (Suisse), qui vise à Promouvoir les Droits humains à travers l’Examen Périodique Universel (EPU).

Cette ONG sensibilise et fournit des outils de renforcement des capacités à toutes les parties prenantes à l’EPU, y compris les États membres des Nations Unies, les OSC et les INDH.

En tant que première ONG entièrement dédiée à l’EPU, son expertise est largement reconnue par les parties prenantes, notamment par le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies (HCDH).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut