22 mai 2024

PDL-145T : signature de contrats entre le PNUD et deux entreprises de
construction pour la réalisation des infrastructures dans les provinces du Sud Kivu et du Kasaï

Le Ministre d’Etat, ministre a.i du Plan, Crispin Mbadua, en présence du Représentant résident du PNUD, Dominic Sam, a présidé la cérémoniede signature
des contrats des travaux de construction dans le cadre du Programme de Développement Local
des 145 territoires. A appris INFOPLUS-RDC.COM de la Cellule de Communication du PNUD/PDL.

Deux entreprises ont signé ces contrats afin d’effectuer les travaux de construction dans deux provinces notamment le Sud-Kivu pour la construction de 36 infrastructures dans 8 territoires et le Kasaï pour 19 infrastructures dans 5 territoires.

Dans son mot de circonstance, le Ministre a.i du Plan a déclaré qu’ils sont heureux de constater que le PNUD présent dans 9 provinces, 54 territoires pour la construction de 424 écoles, 286
centres de santé et 54 bâtiments administratifs pour un total de 764 ouvrages est enfin prêt. «Le
processus de passation des marchés a été un peu long parce qu’il fallait s’assurer que les entreprises qui sont sélectionnées, répondent aux conditions minimales à la fois de qualité technique et financière.», a-t-il confié.

Il a expliqué que les trois agences qui pilotent ce projet ont été invitées à s’assurer que les entreprises qui sont sélectionnées répondent effectivement aux conditions et qu’elles soient à mesurer de réaliser les travaux. «Gagner le marché en est une chose, réaliser le marché sur le terrain en est une autre. Nous sommes convaincus que le PNUD avec son expérience, une agence des Nations Unies, a tenu compte
de toutes ces conditions-là.», a-t-il signalé.

S’adressant aux entreprises attributaires de marchés, le Ministre d’Etat, Ministre a.i du Plan les a invitées à y mettre tout leur sérieux. «Nous serons derrière vous, nous invitons également la société civile, les députés provinciaux, nationaux, les sénateurs, les gouverneurs des provinces, chacun en ce qui le concerne de faire le suivi au niveau local pour que ce programme qui,
finalement va aider le pays à réduire les inégalités entre les villes et les campagnes puisse effectivement se concrétiser au niveau de la base.», a-t-il annoncé.

Pour conclure, il les a demandé de faire participer les jeunes, les femmes dans les petits travaux dans les chantiers.

Ces deux entreprises sélectionnées à la suite d’un processus compétitif lancé par le PNUD pour ce premier lot, vont construire 6 écoles, 8 centres de santé et 5 bâtiments administratifs dans la province de Kasaï sur les 68 infrastructures prévues et 20 écoles primaires, 14 centres de santé et 2 bâtiments administratifs dans le Sud Kivu, sur 96 infrastructures prévues.

Par ailleurs,le Représentant résident du PNUD, Dominic Sam a rappelé l’importance de ce programme aux yeux du PNUD. «Ce programme, faut-il le rappeler, représente beaucoup
qu’il contribue à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), afin de laisser personne pour compte», a-t-il indiqué.

Il a plaidé pour que la société civile, les organisations non gouvernementales (ONG) dans les territoires concernés soient impliquées dans la réalisation de ces infrastructures du début à la
fin. Il a demandé aux entreprises qui vont intervenir dans les provinces où il y a le programme PDDRCS comme dans le Sud-Kivu, de voir comment faire travailler les ex-combattants pour qu’ils
puissent aussi bénéficier de ce programme.

Pour rappel, dans le cadre de la mise en œuvre du PDL-145T, certains travaux sont en cours depuis octobre 2022 dans les provinces de la Tshuapa et de la Mongala pour la construction de 12 infrastructures composées de 4 écoles primaires, 4 Centres de santé et 4 bâtiments administratifs.

Le Programme de Développement Local dédié aux 145 territoires (PDL-145 T) est un programme du gouvernement, adopté lors de la trente-quatrième réunion du Conseil des ministres tenue le 24 décembre 2021 qui vise à réduire les inégalités spatiales et à transformer
les conditions et cadres de vie des populations congolaises vivant dans les territoires ruraux jusque-là mal desservis par les infrastructures et services sociaux de base.

Le Programme de développement local des 145 territoires traduit la volonté des autorités congolaises, à travers les investissements publics multisectoriels orientés vers le monde rural de finir avec les inégalités territoriales, la pauvreté en milieu rural par l’accès aux services
socio-économiques de base et la promotion du développement local au niveau des 145 territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut