4 mars 2024

MONUSCO : Jean-Pierre Lacroix promet un soutien accru au renforcement des capacités des FARDC et de la Police.

À travers une conférence de presse qu’il a animée mercredi 7 juin 2023 à Kinshasa, le Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies en Charge de Maintien de la Paix, Jean-Pierre Lacroix, a annoncé que l’ONU étudie comment retirer sa force de maintien de la paix en RDC « le plus rapidement possible », mais de manière « graduelle et responsable ». A constaté infoplusrdc.com

Mais il fait remarquer qu’il y a dans l’Est des centaines de milliers de déplacés « protégés quasi exclusivement » par des Casques bleus. Ces personnes demandent aux soldats de la paix de ne pas partir pour ne pas laisser un « vide sécuritaire » qui leur serait « fatal ».

Un « processus de transition » existe, a rappelé M. Lacroix, processus « en cours de révision, de manière à se concentrer sur les critères essentiels » pour un départ de la MONUSCO « dans de bonnes conditions ».

Raison pour laquelle il promet un soutien accru au renforcement des capacités de l’État congolais, notamment au renforcement des FARDC et de la police.

M. Lacroix s’est attardé sur l’évolution de la MONUSCO dans une perspective qui est celle de la transition vers un départ graduel et une prise d’ancrage par des autorités congolaises des activités qui sont aujourd’hui conduites par la MONUSCO.

En écoutant ses interlocuteurs congolais, le Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies a pris note de quelques priorités : soutien accru au renforcement des capacités de l’État congolais, en attendant les renforcements des FARDC et de la police ; soutien au processus P-DDCR-S ; ensuite soutien à la protection des civils.

Concernant le processus électoral en cours en RDC, le responsable onusien a souligné que « l’essentiel est de mettre fin au discours de haine, à la menace de la xénophobie ».

Pour lui, il est important que les acteurs politiques et la Société civile fassent tout pour apaiser les tensions et la menace de composer des messages de haine, conclut l’agence.

Jean-Pierre Lacroix a annoncé un prochain Sommet International sur la RDC à Luanda. Ce Sommet, auquel les Nations-Unies sont associées, aura pour objectif de bien s’assurer de la cohérence de différentes initiatives africaines, régionales sur la situation en RDC.

Après sa visite au site des déplacés de Drodro dans le Territoire de Djugu où ces victimes des atrocités des groupes armés vivent dans des conditions précaires, le Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies en Charge de Maintien de la Paix s’engage à faire le plaidoyer pour qu’il y ait plus des ressources en vue de répondre aux besoins humanitaires des milliers de déplacés en Ituri.

« (…) Nous faisons le plaidoyer pour que l’aide humanitaire continue de bénéficier des ressources, même bénéficier de plus des ressources parce que, les populations en ont besoin, c’est ça notre rôle. Donc voilà les défis sont là bien sûr, mais je pense que nous avons en tout cas une vision commune, de projets communs, d’avancer avec les autorités congolaises et notamment les autorités provinciales (…) », a déclaré Jean Pierre Lacroix.

Il a également promis de faire le plaidoyer pour qu’après le retrait de la MONUSCO, le gouvernement ait la capacité valable d’assurer pleinement la protection de la population.

« (…) Nous nous faisons le plaidoyer aussi pour d’abord que la transition en Ituri, notamment, elle se fasse de manière que, lorsque peu à peu les éléments de la MONUSCO partiront, derrière, la capacité soit là, pour assurer pleinement la protection de la population (…) », a-t-il poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut