22 mai 2024

Mobilisation des recettes : quand le Gouvernement SAMA LUKONDE bat le record annuel des recettes en 9 mois

Le Premier Ministre Jean-Michel SAMA LUKONDE KYENGE sous l’impulsion du Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, vient de frapper un grand coup en battant un record historique dans la mobilisation des recettes publiques à l’interne. En effet, en seulement 9 mois, le Gouvernement a pulvérisé le record en dépassant largement les assignations budgétaires de toute l’année, pendant qu’il y a encore un trimestre à prendre en compte. A constaté infoplus-rdc.com

De janvier à fin septembre 2022, les recettes publiques cumulées mobilisées par les régies financières ont atteint 14.807,7 milliards de CDF (7,4 milliards USD environ). Soit 133% de taux de réalisation par rapport aux prévisions des recettes de janvier à septembre 2022 qui étaient fixées à 11.150,3 milliards de CDF.

Cette performance dans la mobilisation des recettes publiques est saluée de toutes parts. Le premier à réagir pour féliciter le Gouvernement de la République, c’est l’Inspecteur en chef de l’Inspection générale des Finances (IGF), Jules Alingete. Dans un post sur son compte twitter, le patron de l’IGF écrit : « Nous saluons ce énième exploit économique du gouvernement de notre pays. Le Budget 2022 en recettes vient d’être totalement réalisé au 30 septembre 2022. Ce qui nécessite une révision à la hausse du Budget 2022 pour près de 2,5 milliards USD ».

De l’avis de Jules Alingete, cette performance économique n’est rien d’autre que le fruit de la « bonne gouvernance » de l’Exécutif national. L’inspecteur en chef de l’IGF, dans un autre post sur son compte twitter, fait constater que de 2019 à 2022, le niveau de mobilisation des recettes publiques propres a triplé, passant de 3 milliards USD à 10 milliards USD attendus cette année. Ce, en dépit de différentes crises mondiales qui n’ont pas manqué d’impacter négativement l’économie mondiale de 2020 à ce jour.

En réalité, ces performances enregistrées autant par les régies financières que par le gouvernement de la République dans la mobilisation et l’encadrement des ressources financières de l’Etat sont le fruit de la politique de lutte contre la corruption que le président de la République Félix Tshisekedi a fait son cheval de bataille pour permettre à l’Exécutif national d’avoir les moyens financiers conséquents en vue de mettre en œuvre le Programme économique du gouvernement.

Et cette lutte contre la corruption, l’Inspection générale des Finances s’en est appropriée en engageant une patrouille financière depuis maintenant plus de deux ans dans toutes les institutions publiques ou privées qui manipulent l’argent de l’État. En effet, l’action de l’IGF a aussi été d’un apport considérable pour contraindre les opérateurs économiques véreux et les mandataires publics à une bonne gestion des finances qui reviennent à la République.

À tout point de vue, l’exercice budgétaire 2022 sera exceptionnel en termes de mobilisation des recettes publiques. Le budget initial du gouvernement était fixé à 11 milliards USD, soit 7,4 milliards des ressources internes et 3,6 milliards USD des ressources devant provenir des partenaires financiers extérieurs.

De ce budget, l’Exécutif national a déjà atteint sa part avec les 7,4 milliards collectés en 9 mois. Désormais, l’équipe des warriors entend déposer un Collectif budgétaire en hausse pour l’exercice 2022 qui pourrait peut-être frôler les 10 milliards USD en ce qui concerne les recettes internes comme l’a suggérer l’Inspecteur en chef de l’IGF.

Pour 2023, le gouvernement Sama Lukonde ambitionne un budget de 14,6 milliards USD. Ce challenge, dans les couloirs de la Primature, l’on pense l’atteindre d’autant que le combat de la lutte contre la corruption va se consolider davantage pour permettre aux régies financières d’accroitre la collecte des recettes publiques.

Tout aussi, l’équipe de Sama Lukonde entend-t-il intensifier la mise en œuvre des réformes susceptibles de maximiser la mobilisation des recettes en interne. Dans cette optique, il est prévu, notamment la mise en œuvre de la chaine de la recette, à l’instar de la chaine de la dépense qui est opérationnelle depuis plus de 15 ans maintenant. La chaine de la recette permettra une gestion plus rigoureuse des finances de l’État.

Somme toute, font constater des observateurs et analystes, aucun des prédécesseurs de SAMA LUKONDE n’a pu réaliser une telle performance dans la mobilisation des recettes publiques au Gouvernement central. Jamais un Premier Ministre n’a pu atteindre ses prévisions budgétaires annuelles en seulement 9 mois. Mieux, aucun Gouvernement de ces deux dernières décennies n’a pu mobiliser, même en un exercice budgétaire plein, ses prévisions budgétaires annuelles des recettes. Pourtant, l’équipe dite des warriors, dirigée par Sama Lukonde, vient d’enregistrer cet exploit historique en 9 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut