19 juin 2024

Mise en œuvre du PDL-145T/Kibombo/Maniema : Quand l’Entreprise EKMM manque à son engagement en accusant un retard inquiétant (constat du RCDD)

La mise en œuvre du Programme de développement local des 145 Territoires (PDL-145 T) au village Difuma 2, Groupement Yenge, Chefferie de Matapa, Territoire de Kibombo, dans la Province du Maniema, a du plomb dans l’aile. En effet, l’Entreprise KIPELO MASHIND Multi services (EKMM SARL) à qui l’on a confié les travaux de construction des infrastructures scolaires, présente un retard on ne peut plus inquiétant. A appris infoplusrdc.com de l’équipe du Réseau des Communicateurs pour le Développement Durable (RCDD) dépêchée sur place.

Les habitants interrogés, affirme le RCDD, ont manifesté leurs inquiétudes et déceptions. Car, des bâtiments de l’Ecole Primaire Difuma sont loin de sortir de terres. La fondation des bâtiments dont les travaux ont démarré depuis 2023, est, jusqu’à présent, inachevée.

C’est dans cette optique que la population lance un appel urgent à toutes les parties prenantes au PDL-145T du pays à prendre des dispositions qui s’imposent pour accélérer les travaux et doter le village Difuma 2 des bâtiments modernes au même titre que les autres qui en ont bénéficié dans la Province du Maniema.

À en croire l’équipe du RCDD, le constat est le même au village Katako du Territoire de Kailo, où les murs de l’Ecole Primaire Manwa inachevés ne respectant pas les standards de construction, laisse beaucoup à désirer, et accuse un ralentissement des travaux assorti d’un déficit de dévouement du même prestataire.

La partie gouvernementale représentée par le Comité Technique du Suivi du PDL-145 T (CTSP) du Ministère du Plan, ainsi que les bénéficiaires interrogés par le RCDD, ont émis le vœu de voir les travaux de 41 infrastructures confiées à EKMM dont la seule et unique indicateur, c’est l’Ecole Primaire Manwa, conventionnée catholique, située à 7 Km de Kindu, être exécutés par une autre Entreprise.

A contrario, des travaux appréciables ont été exécutés par l’Entreprise SAFRICAS à l’Ecole Primaire Katete, au village Loponde, en Territoire de Kibombo où des estimations recueillies sur place ont évalué le niveau d’exécution à 70%, en raison des difficultés rencontrées sur terrain.

A noter que lors de la Réunion de travail avec les membres du personnel local de son agence, à la veille de la remise des infrastructures à l’EP Lomamba au Village Muyengo dans le Territoire de Kailo, le Représentant Résident du PNUD, Damien Mama, a rassuré sur cette question, en soutenant que le PNUD est une machine dont le moteur est tellement sûr.

« (…) Une machine conçue de telle sorte que si nous commençons le travail, nous le finissons toujours, parce que nous avons une comptabilité d’engagement, c’est-à-dire une fois le contrat est signé, l’argent est bloqué dans le compte bancaire pour l’entreprise qui est en charge des travaux. Cela nous permet de finir et nous avons des modalités pour nous assurer que les entreprises qui sont en charge des travaux les exécutent suivant les normes qui ont été établies dès le départ suivant les cahiers de charges (…) Et si l’entreprise manquait à son engagement, nous avons aussi des mécanismes pour qu’elle rende compte, parfois punir (…) Mais on espère collectivement que nous nous n’arrivons jamais à cette étape et c’est pour cela que nous avons une stratégie d’accompagnement de ces entreprises là (…), a-t-il martelé.

Si l’on en croit l’équipe du RCDD dépêchée sur place, la journée de ce lundi 12 mai 2024 est consacrée à la visite d’inspection et d’évaluation des travaux des infrastructures dans le Territoire de Pangi.

À titre de rappel rappel, tous les 7 Territoires de la Province du Maniema sont couverts avec 103 infrastructures dont 65 Écoles, 31 Centres de Sante et 7 bâtiments administratifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut