loader image

Messe papale à l’aéroport de Ndolo : le Gouvernement décrète  le mercredi 1er février 2023  une demie journée chômée dans la ville de Kinshasa

L’avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômée dans la ville de Kinshasa, pour permettre aux fidèles d’aller aux services religieux, notamment la messe papale prévue à l’aéroport de Ndolo.Il n’y aura pas de classe pour les enfants. Les heures ouvrables seront dans l’après-midi. A appris INFOPLUS RDC.COM auprès de la Cellule de Communication de la Primature.

Cette décision émane d’une réunion que le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, vient de présider dans la soirée de ce samedi 29 janvier 2023 à la Primature.

Faisant la restitution de cette réunion devant la presse, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, a souligné que la dimie journée de mercredi 1er février est chômée.

 » La première réunion de tout à l’heure concernait la sécurité de l’ensemble de l’événement, mais dans un contexte général par rapport à la situation du pays. Cette deuxième réunion fait suite à la réunion que le Premier Ministre avait présidée le jeudi dernier avec l’église, où nous avions passé en revue tous les derniers détails par rapport à l’événement que nous attendons tous dans les 72 heures qui viennent. Déjà aujourd’hui, nous pouvons annoncer que la journée du mercredi, qui est la journée de la messe papale, sera une demie journée. Les heures ouvrables seront plutôt l’après-midi pour permettre aux fidèles de se rendre, dans l’avant-midi, aux services religieux. Ce jour-là, il n’y aura pas classe. Il faut que cela soit bien clair. Comme cela, les parents savent que mercredi, il n’est pas question de se stresser pour se lever tôt en vue d’amener les enfants à l’école. C’est une des précisions et des décisions qui est ressortie de cette réunion. On a eu l’occasion d’avoir un briefing aussi sur la santé, comment elle sera prise en charge, le personnel médical mobilisé, et les autres dispositions. Évidemment, c’est une réunion qui sera poursuivie. Parce qu’il y a d’autres détails, notamment la désignation finale de différents points focaux, d’autres petites réunions qui doivent se tenir pour que demain, lorsqu’on va se retrouver, qu’on soit sûr que tout le déroulé et que toutes les dispositions ont été prises pour que cela soit une réussite totale », a expliqué Patrick Muyaya.

Il faut noter que le Chef du Gouvernement et Coordinateur du Comité préparatoire va continuer cette série de réunions jusqu’à ce qu’il soit sûr que tous les derniers détails sont bien réglés pour réserver un accueil dû au rang du Pape François, invité du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents