20 avril 2024

Littéraire: porté sur les fonts baptismaux, le livre «En attendant que Dieu se lève » dépeint la situation socio-politico-économique de la RDC

Lors d’une cérémonie organisée le samedi 28 mai 2022 au Centre Wallonie Bruxelles à Kinshasa, un nouveau livre intitulé « En attendant que Dieu
se lève » de l’écrivain Victor Kathemo a été porté sur les fonts baptismaux par le Ministre honoraire du Plan, Ferdinand Esambolo. A constaté infoplus-rdc.com

Roman qui dépeint la situation sociale,
économique et politique de la RDC, ce livre de 24 chapitres et 200 pages, publié aux éditions « Myriapode », comprend des thématiques différentes les unes des autres, notamment celle du débat politique, de la perte de valeurs ou
encore de la prise de conscience du travail, seul élément du développement d’un pays, selon l’écrivain.

Dans cet ouvrage, l’auteur retrace l’histoire de Selim, un jeune Congolais vivant en Europe, qui, après avoir été licencié, décide de revenir dans son pays natal pour essayer de changer les choses par le biais de la politique.

«Après un long séjour en Europe, Selim, un Congolais originaire de Bukavu, décide de rentrer chez lui pour s’engager en politique et participer au développement de son pays. Candidat aux élections
locales, il se heurte rapidement au pouvoir en place, peu disposé à
renoncer à ses privilèges», explique l’auteur.

Dans ce roman, Victor Kathemo part de la métaphore du myope inconscient pour expliquer les conditions difficiles que les
congolais normalisent. Somme toute, ce roman exprime le rêve porté au fil du
temps et fait la traduction d’une réalité rencontrée au Congo, qui donne l’impression de construire la foi par la misère, plus on s’appauvrit, plus on pratique la religion ou l’on fréquente des
églises.

Auteur de 9 livres et 13 critiques, Victor Kathémo est un écrivain, dramaturge et romancier français d’origine congolaise. Ses œuvres littéraires sont marquées par un style intemporel et universel à l’instar de «Naître ou ne pas naître noir », « Le mur de lamentation », « Ballet des ombres »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut