19 avril 2024

« Les élections sont donc nécessaires à la force d’un État aujourd’hui », Jean Pierre RAFFARIN, président de la Fondation Leaders pour la Paix

Kinshasa, mardi 21 mars 2023 – Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, s’est entretenu avec une délégation de la Fondation Leaders pour la Paix, conduite par son président, Jean Pierre RAFFARIN, Premier ministre honoraire de la France. A appris I’INFOPLUSRDC.COM de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Le cheminement du processus électoral en cours en conformité avec le calendrier publié par la CENI était au centre de leurs échanges.
Au cours de cette entrevue, le Président de la CENI était accompagné du Rapporteur Adjoint, Paul MUHINDO MULEMBERI.

A l’issue de l’audience, Jean-Pierre Raffarin, président de la Fondation Leaders pour la Paix a explicité la raison de sa visite à la CENI : « Nous sommes une Fondation qui travaille pour la paix. Et la paix se traduit souvent par les conditions électorales pacifiques, pour que le peuple puisse choisir ses dirigeants dans la responsabilité et la transparence. Nous sommes heureux de constater qu’un processus a été engagé ici, ce processus nous a été décrit avec précision et professionnalisme ».

Avant d’enchaîner : « La force d’un État réside en grande partie dans l’organisation du pouvoir central qui doit pouvoir être capable de mobiliser toutes les ressources pour défendre sa population. Les élections sont donc nécessaires à la force d’un État aujourd’hui et nous sommes heureux de constater qu’il y a un travail sérieux qui se fait à ce sujet ici en RDC ».

Par ailleurs, le Premier ministre honoraire français s’est montré compatissant au peuple congolais qui fait face à l’insécurité lui imposé injustement : « Le peuple congolais est soumis à beaucoup des souffrances notamment dans les régions de l’Est. Notre Fondation est très sensibilisée aux douleurs du peuple congolais, à toute cette population qui souffre et nous voyons bien qu’il est important que les Congolais soient dans l’unité, pour avoir cette unité, il faut des élections libres et transparentes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut