24 mai 2024

Le fondement économique de la proposition de la création du Ministère de l’Investissement présenté par Patrick ONOYA aux étudiants de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de l’UNIKIN

Dans le cadre de la sensibilisation et la mobilisation autour de la problématique de la création du Ministère de l’Investissement en République Démocratique du Congo (RDC), le President de l’ASBL ‘’ Action FATSHI, le Professeur Patrick ONOYA a, au cours d’une conférence-débat animée le samedi 12 novembre 2022, devant les étudiants des Sciences Économiques et Gestion de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), présenté le modèle de la croissance basé sur la création des effets de levier. A constaté infoplus-rdc.com

Selon le lobbyiste et Stratège en investissement, Patrick ONOYA, la RDC doit s’inspirer ou adopter le modèle de croissance basé sur la création des effets de levier, lequel pourra faire passer la nation de la croissance linéaire (lente) à la croissance exponentielle (rapide), pour le développement du secteur de l’investissement au pays.

D’après une analyse faite par ce jeune Leader, le système économique appliqué pendant les 20 dernières années en RDC basé sur les infrastructures selon le modèle de Barro n’a fait que doublé l’economie du pays, pendant que la plus part des économies de la sous-région ont fait mieux et cela fait que la RDC apparait comme l’economie à croissance la plus lente de la sous-région. Non sans décrypter les 4 types d’effets de levier. Il s’agit d’ : Effet de levier financier; Effet de levier informationnel; Effet de levier humain; Effet de levier infrastructurel.

À l’en croire, le modèle de la croissance basé sur la création des effets de levier n’est peut être appliqué que si dans une démarche chanpenterielle on admet l’application de ce que Joseph Chanpeter appelle la destruction créatrice ‘’C’est-à-dire admettre l’echec de ce système de développement de la RDC que nous avons appliqué les 20 dernières années qui mette l’etat au centre de l’action gouvernementale.

L’occasion faisant le larron, l’Enseignant et Chercheur en FINTECH a indiqué que pour attirer les investisseurs en RDC, il est nécéssaire que l’information mise à la disposition des investisseurs soit riche en qualité et en quantité suffisante envers ces derniers.

À l’issue de cette rencontre, Patrick ONOYA s’est exprimé en ces termes devant la Presse: « (…) Je tiens à remercier le Cercle des Étudiants d’Économie Monétaire de la précieuse Faculté des Sciences Économique et de Gestion de l’Université de Kinshasa, pour cette invitation. Ils ont voulu très bien comprendre notre proposition de la création du Ministère de l’Investissement (…) »

Avant de poursuivre : « (…) Étant dans une Faculté des Sciences Économiques et Gestion, nous avons voulu nous étendre sur le fondement économique de notre proposition (…) Nous nous sommes dit qu’il est important de façon intellectuelle d’admettre l’echec du système passé et de proposer d’autres modèles de croissance (…) ».

Il sied de noter que le Professeur Patrick ONOYA était invité par le Cercle des Étudiants en Économie Monétaire de l’UNIKIN (CERMON).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut