17 avril 2024

Lancement de l’atelier d’harmonisation des procédures sur la réception et le traitement des candidatures pour les scrutins directs combinés du 20 décembre 2023 : le Président de la CENI recommande aux participants la réussite, le sérieux et le dévouement

Kinshasa, vendredi 19 mai 2023 – pLe Président de la Commission Électorale Nationale et Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, a lancé, au centre Caritas Congo, l’atelier d’harmonisation des procédures sur la réception et le traitement des candidatures pour les scrutins directs combinés du 20 décembre 2023 auquel prennent part les procéduriers, les juristes et informaticiens de la Centrale électorale. A appris infoplusrdc.com de la Cellule de Communication de cette Institution d’Appui à la Démocratie.

La plus haute hiérarchie de la CENI a recommandé aux participants à cet atelier de 5 jours pour une formation appropriée, prélude à la convocation imminente de l’électorat via l’ouverture des Bureaux de Réception et de Traitement des candidatures (BRTC), d’avoir à cœur, en toute responsabilité, les tâches qui leur incombent.

En somme, cette opération constitue un pont, comme l’a souligné Denis KADIMA KAZADI, entre la RFE (Révision du fichier électoral) et les scrutins à venir.

« Avant toute chose, je voudrais féliciter les membres de l’assemblée plénière, des cadres et agents de la CENI pour la brillante réussite de l’opération de la RFE (Révision du fichier électoral). Qui l’aurait cru, quand nous avons commencé l’enrôlement des électeurs, lorsque nous présentions le calendrier ? Personne n’y croyait comme si nous allions à l’aventure. Nous avons vu la détermination du personnel de la CENI dans cet exercice de refonte du fichier électoral qui s’est effectuée en 4 mois aussi bien sur le territoire national que dans les 5 pays étrangers retenus aussi bien en Afrique, en Europe qu’en Amérique du Nord. Du jamais vécu dans l’histoire de la CENI. Tout cela pour montrer qu’on pouvait bien sortir des sentiers battus et aller au-delà de ce qui a été fait précédemment. C’est, à bien des égards, louable. Dans 72 heures, c’est la fin de l’audit externe du fichier électoral et durant cette période, nous allons aussi publier les statistiques électorales par rapport à l’enrôlement des électeurs et préparer le projet de loi sur la répartition des sièges. Des étapes qui ne paraissaient pas évidentes. Personnellement, je suis fier de l’équipe qui y a travaillé. Si on observe bien, on se rend compte que les dates sont scrupuleusement respectées. Résultat de l’efficacité de toutes les forces vives de la CENI. Que cet esprit d’innovation continue à caractériser l’ensemble de l’équipe que nous formons. Qu’on n’oublie pas tout le bien que le Prérap (Pré-enregistrement des données biométriques du requérant) a pu apporter, les fruits qu’il a produits dans beaucoup de coins. Cette formation devra se baser sur les leçons apprises, l’expérience que nous avons acquise. Il y a eu des erreurs que nous avons commises sur la RFE. L’étape des BRTC, c’est beaucoup moins petite en termes du nombre de gens, la complexité des opérations faciles à gérer. Celle-ci va nous servir de pont entre la RFE et tout ce qui a trait aux scrutins. Nous devrons continuer à élaborer nos stratégies pour atteindre les objectifs que nous nous sommes assignés », a-t-il préconisé.

« Soyons sérieux dans les recrutements et la formation, car la fois passée pour la RFE, il y a des choses que nous avons déplorées (des recrutements parfois ne répondant pas aux conditions requises favorisés par certains). Des cas à éviter formellement. Faisons avec les meilleurs possibles pour que le but soit atteint, sinon les conséquences peuvent être énormes. Qu’on se rappelle les humiliations qu’on a subies, au début de l’opération, que personne ne veut revivre notamment au niveau des photographies des requérants. La réception et le traitement des candidatures, cette fois-ci, ne concernent pas seulement la Présidentielle, mais aussi les législatives nationales et provinciales. Pour la première fois, nous allons aussi faire pour les communales. En somme, une grande tâche à exécuter, une nouvelle étape à franchir par cette équipe, car nous aurons permis au pays de commencer à mettre en œuvre la gouvernance au niveau de la base après 4 ou 5 décennies. Que chacun y mette du sien pour que la réussite soit au rendez-vous », a conclu le numéro un de la Centrale électorale.

Présentant les objectifs de cet atelier, le Rapporteur Adjoint, Paul MUHINDO, a insisté sur l’assiduité de ceux qui y prennent part, afin d’engranger le maximum de connaissances adaptées et compatibles à la mission qui leur est assignée.

Auparavant, dans son mot d’accueil, le Secrétaire Exécutif National Adjoint, Marie Josée KAPINGA BONDO, a relevé que la CENI est parvenue à un moment crucial de son parcours.

Après le fichier électoral refondu, a-t-elle rappelé, permettant la répartition des sièges, place à présent à la constitution imminente des listes électorales.

Le BRTC pour la Députation Nationale seront fonctionnels du 26 juin au 15 juillet, tandis que pour les Députés Provinciaux, ils seront du 3 au 22 août et le 1er septembre pour la présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut