19 juin 2024

La médiation de la CNDH-RDC a porté ses fruits : La Ministre Déléguée Irène Essambo accepte la feuille de route du MRPVH

La Ministre Déléguée près des Affaires Sociales, chargée des Personnes Vivant avec Handicap (PVH), Me Irène Essambo Diata et le Mouvement de Réveil des Personnes Vivant avec Handicap (MRPVH) ont fumé le calumet de la paix. En effet, grâce aux bons offices de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC) qui a permis, à travers une rencontre tenue lundi 10 juin 2024, au siège de cette Institution Citoyenne, la Ministre Irène Essambo Diata, qui a été reconduite dans le Gouvernement Suminwa, a, in fine, accepté la feuille de route du MRPVH. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

Les membres du MRPHV ont, dans cette feuille de route, sollicité de leur tutelle la tenue d’une table-ronde et la prise en compte des autres plusieurs revendications des PVH.

La ministre déléguée près des Affaires Sociales, chargée des PVH,a, dans sa réponse, relevé que plusieurs préoccupations soulevées par le MRPVH ont déjà trouvé des solutions dans le programme du Ministère et approuvé par le Gouvernement Central qui sera installé sauf imprévu, ce mardi 11 mai 2024 à l’Assemblée Nationale dans le cadre de son investiture.

Il s’agit notamment de la tenue non pas d’une table-ronde, mais d’une rencontre qui va mettre ensemble les PVH, les autorités du pays et certains bailleurs afin de débattre de la situation des PVH.

Me Irène Essambo Diata a évoqué également l’engagement de 4000 PVH dans les tout prochains jours ainsi que la prise en compte concernant leurs embauches dans les entreprises notamment privées.

La joie a été grande du côté de la CNDH-RDC de voir la Ministre Déléguée près des Affaires sociales et le MRPVH se mettre d’accord. C’est ainsi que le président de la CNDH-RDC, Paul NSAPU MUKULU, qui était assisté par la Vice-présidente Joëlle Mbamba et le Rapporteur de son Institution, Dido Kimbumbu, a promis d’accompagner les efforts des PVH pour la prise en compte de leurs droits. Surtout que la CNDH-RDC dispose en son sein une Sous-Commission Permanente des Droits des PVH et autres Groupes des Vulnérables.

Les PVH étaient venues nombreuses ce lundi au siège de la CNDH-RDC à Kinshasa-Gombe, pour suivre les discussions avec les responsables de cette Institution Citoyenne afin que leurs revendications soient débattues.

À titre de rappel, une délégation des PVH a été déjà reçue, il y a une semaine, par le numéro un de la CNDH-RDC, à qui ils avaient présenté leurs préoccupations et conclu de se revoir quelques jours après.

C’est dans ce cadre que le président Paul NSAPU MUKULU a échangé, jeudi 06 juin dernier, avec Madame la Ministre Irène Essambo Diata. En présence d’une délégation du MVPVH conduite par son président Decxy Masena.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut