21 mai 2024

La CNDH-RDC félicite le Président de la République pour son intervention magistrale du Haut de la tribune de la 52ème session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève (Communiqué de Presse)

À travers un Communiqué de Presse publié le 27 février 2023 à Kinshasa, portant la signature du président Paul N’SAPU MUKULU, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-RDC) « félicite Son Excellence Monsieur le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour son intervention magistrale, le 27 février 2023, du Haut de la tribune de la 52ème session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, qui se tient à Genève, en Suisse ». Peut-on lire dans ce Communiqué dont la copie est parvenue à la Rédaction d’INFOPLUS-RDC.COM

Et de poursuivre : « En sa qualité de « Premier Défenseur des Droits de l’Homme », le Président de la République a trouvé des mots justes pour dénoncer l’agression de la République Démocratique du Congo par la République du Rwanda, en complicité avec les terroristes du M23 ainsi que les autres groupes armés pendant près de 30 ans.
La CNDH, étant Conseiller de l’Etat congolais en matière de promotion et de protection des droits de l’homme, s’inscrit dans la droite ligne de la démarche actuelle du Gouvernement congolais dans son souci d’améliorer la situation des droits de l’Homme dans l’ensemble du pays, et exhorte la communauté internationale à soutenir les efforts de paix dans la partie Est du pays ».

Avant d’ajouter : « la tribune du Conseil de Droits de l’Homme des Nations Unies constitue le cadre le plus approprié pour faire passer la voix, surtout des femmes et filles congolaises de la partie Est du pays, victimes des viols et autres crimes graves de la part notamment des terroristes du M23 soutenus par le Rwanda et des milieux financiers maffieux. À cet effet, la CNDH salue les efforts du Gouvernement congolais pour la mise en œuvre de la Justice transitionnelle, par le biais du Fonds de garantie des victimes des violences sexuelles.
Par ailleurs, comme l’a martelé le Président de la République du haut de cette tribune : «C’est bien de dénoncer les violations des droits de l’Homme et les libertés fondamentales, mais , c’est encore mieux de contribuer à l’amélioration du rendement des mécanismes et institutions chargées de leur promotion et de leur protection, ainsi qu’à leur encadrement dans la culture sociale notamment par une plus grande spécialisation de la société civile et la formation des administrations publique concernées ».

« C’est dans cette optique que les animateurs de la CNDH ont été renouvelés ; conformément à la Constitution, à la Loi organique de la CNDH et aux Principes de Paris, cette institution d’appui à la démocratie est dirigée par un « véritable défenseur des droits humains » issu des organisations non gouvernementales des droits de l’Homme. Sa composition respecte sa représentativité paritaire entre homme et femme, notamment dans son Bureau, ainsi que la prise en compte de la jeunesse.
Et la CNDH jouit réellement de son indépendance et de son autonomie par rapport aux autres institutions de la République », conclut le Communiqué de Presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut