27 février 2024

Journées portes ouvertes de la CENI : Durant 8 jours les parties prenantes au processus électoral s’assurent de la transparence dans le toilettage du Fichier électoral

Kinshasa, le mardi 25 avril 2023 – Le 2e Vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Didi MANARA LINGA, a, au nom du Président Denis KADIMA (empêché), lancé, les journées portes ouvertes, en vue de permettre aux parties prenantes impliquées au processus électoral d’obtenir à la source, la bonne information en lien avec l’opération de nettoyage du Fichier électoral. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Ouvertes le 25 avril à la salle Abbé Appolinaire Malu-Malu, ces journées courent jusqu’au 4 mai 2023. L’honneur a échu à la presse qui en a donné le ton, en ce jour inaugural.

Dans son allocution, Didi MANARA LINGA a relevé que la CENI a déjà franchi le cap irréversible des élections générales prévues en décembre 2023.

« Nous sommes très heureux de vous informer que nous avons enrôlé plus de 95% d’électeurs attendus avec une moyenne de 51% pour les femmes et 49% des hommes. En conséquence, rien ne peut arrêter le processus en cours car nous avons pratiquement traversé le point de non-retour », a-t-il souligné.

Avant d’inviter les parties prenantes à affûter les armes pour la compétition électorale à venir.

« Nous invitons donc les acteurs politiques et les indépendants à se tenir prêts parce que dans quelques jours, c’est-à-dire au mois de juin, nous allons demander à ceux qui souhaitent être en lice de proposer leurs candidatures conformément à notre calendrier. Avant d’aller au scrutin proprement dit », a suggéré le 2e Vice-président de la CENI.

Pour sa part, le Rapporteur, Mme Patricia NSEYA MULELA, a résumé les axes dominants de cette activité.

« Les journées portes ouvertes connaîtront la participation des plusieurs parties prenantes et cela pendant 8 jours. Il y aura des moments d’échanges et la visite guidée là où se déroule l’adjudication au Centre National de Traitement (CNT). Les représentants désignés par les parties prenantes sont autorisés à poser des questions, la CENI est disposée à y répondre, dans le cadre du principe de la recevabilité », a-t-elle explicité.

Par ailleurs, le Secrétaire Exécutif National, Thotho MABIKU n’a pas dit autre chose en indiquant que cette activité a l’avantage de faire valoir la transparence.

« Nous avons voulu démystifier ce que l’on appelle communément le Fichier Électoral, parce que nous tenons à éclairer la lanterne de l’opinion concernant l’audit interne. Cette opération permet de détecter les doublons ainsi que les autres cas de fraudes, pour les extirper du Fichier électoral et le rendre plus fiable dans le respect du principe de l’unicité de l’électeur parce que nous tenons à ce que le processus en cours soit transparent et crédible », a-t-il fait observer.

En somme, après les échanges au cours desquels la CENI a répondu aux questions des communicateurs qui ont visité le Centre National de Traitement où s’effectue le toilettage du Fichier électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut