24 mai 2024

Journée du Combat de Simon kimbangu et de la Conscience Africaine : Un Salon du Livre et de la Culture Kimbanguiste organisé à Kinshasa pour connaître l’histoire de Simon Kimbangu

L’Académie de Beaux-Arts de Kinshasa a servi de cadre durant 2 jours ( vendredi 5 et samedi 6 avril 2024), au Salon du Livre et de la Culture Kimbanguiste organisé par les Éditions EKI pour commémorer la date du 6 avril, journée dédiée au Combat de Simon Kimbangu. A constaté infoplusrdc.com

Si l’on en croit les organisateurs, l’objectif primordial de ce Salon dont la première édition a eu lieu en 2013 à Paris en France, est de présenter les ouvrages sur l’histoire de Simon Kimbangu.

Notons que cette exposition des livres s’est inscrit dans le programme des activités de la Semaine Culturelle de la Conscience Africaine(SECUCAF) lancée le 03 avril dernier par l’Entreprise pour la Mise en Valeur de la Culture, Arts, Patrimoines et Services (EMIVACS).

Créées en septembre 1988 à Châtenay-Malabry en France en hommage du mouvement Kimbanguiste, les Éditions EKI sont une maison d’édition traditionnelle spécialisée de la culture du Kimbanguisme.

Né le 12 septembre 1887 à Nkamba dans l’actuel Kongo Central et mort le 12 octobre 1951 dans la ville d’Elisabethville (actuellement Lubumbashi), Simon Kimbangu est considéré par ses fidèles comme un « envoyé spirituel » congolais.

Il devient prédicateur dans les années 1920 et fonde en 1921 à Nkamba un mouvement religieux qui donnera naissance au kimbanguisme. Arrêté et jugé, il meurt après une longue détention d’une trentaine d’années. Son action a généré l’émergence de cette église kimbanguiste qui perdure et rend visible également un mouvement de nature plus politique contre le pouvoir colonial, qui a pris ensuite d’autres formes.

Le 6 avril 1921, alors que la RDC était encore une colonie belge, Simon Kimbangu aurait reçu une révélation pour prêcher l’émancipation de l’homme noir face à la colonisation.

Selon ces fidèles, Simon Kimbangu s’est sacrifié pour libérer les Congolais des autorités coloniales belges. Véritable figure de Résistance, son combat est vu comme un éveil de la conscience africaine.

C’est dans cette optique que le Président TSHISEKEDI a décrété, par son ordonnance numéro 23/042 du 30 mars, le 6 avril de chaque année comme jour férié légal en République Démocratique du Congo (RDC), en souvenir du combat de Simon Kimbangu et de la conscience africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut