22 mai 2024

Identification et Enrôlement des Électeurs : nous sommes bien au-dessus de 25 millions d’enrôlés (…) ces chiffres sont provisoires parce que l’opération se poursuit dans l’AO3 (Denis KADIMA KAZADI)

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima, a animé une conférence de presse le mardi 28 février 2023, au quartier général de la CENI à Kinshasa, focalisée sur les questions relatives au processus électoral en cours. A constaté INFOPLUS-RDC.COM

À propos de la déclaration du Chef de l’État sur l’agression rwandaise hypothéquant l’organisation des élections, le président Denis KADIMA KAZADI s’est exprimé en ces termes :

« (…) les élections sont frileuses de l’insécurité. Si aujourd’hui, j’ai ma carte et qu’il y a des coups de feu quelque part, nous devons nous y rendre, et du coup, quand les gens ne s’y rendent pas aux lieux de vote, les élections sont hypothéquée. Donc, je pense que ce qu’il a dit, dans mon entendement, c’est logique (…) ».

Bien que les conflits armés dans la partie Est sont toujours d’actualité, Dénis KADIMA espère que les négociations pour le retour de la paix dans l’Est du pays vont aboutir.

Sur la rumeur concernant les kits de la CENI qu’on aurait retrouvé récemment dans un véhicule accidenté sur la Nationale N° 1 à Tshikapa, Denis KADIMA a rassuré qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter d’autant plus que , les matériels retrouvés au lieu du drame ne sont pas sensibles.

« (…) Nous avons tous vu les images de l’accident, aucune carte vierge de la CENI n’a été retrouvée sur le lieu de l’accident , sauf les formulaires des identifications de l’AO1 (…) les enquêtes se poursuivent pour savoir comment ces matériels se sont retrouvés dans ce véhicule (…) »

Dans la foulée, la Centrale Électorale annonce avoir mis la main sur trois membres du Centre d’Inscription situé au Lycée Père René TIPAX dans la commune de Masina à Kinshasa, à l’origine de la production de quatre cartes d’électeurs au profit d’un animateur d’une chaîne YouTube, répondant au nom de Kusuanika Mbambi Fabien.

« (…) Quand on s’enrôle plus d’une fois est une infraction. La peine peut aller jusqu’à 6 ans de prison. toutes ces personnes seront éliminées et rattrapées (…) En se référant à la Loi N°04/028 du 24 décembre 2004 portant identification et enrôlement des électeurs en République Démocratique du Congo, l’enrôlement multiple est une infraction (…) quand on s’enrôle plus d’une fois pour de raisons qui ne sont pas reconnues par la Loi c’est une infraction (…) la peine peut aller jusqu’à 6 ans de prison (…) les machines de la CENI ne sont pas reliées, néanmoins ceux qui se sont enrôlés plus d’une fois seront repérés lors de l’opération de dédoublement et ces personnes risqueraient d’être radié (…) donc, la CENI va procéder au nettoyage et certains se verront perdre l’éligibilité de vote. En plus, je répète, selon la loi électorale, ceux qui seront identifiés courent le risque de 6 ans de prison (…) », a expliqué Denis KADIMA KAZADI.

Pour ce qui est de la pratique de monnayage dans les Centres d’Inscriptions de la CENI durant l’opération d’Identification et d’Enrôlement, le président de la CENI a martelé : « (…) quand on corrompt pour avoir sa carte d’électeur c’est la CENI qui est victime mais beaucoup de personnes veulent par contre condamner la CENI (…) je demande à chacun d’être responsable face à ce sujet (…) la discipline est le maître-mot de la CENI car plusieurs agents de la CENI qui se sont mal conduits ont été sanctionnés à savoir : le Secrétaire Exécutif Provincial de la Mongala, le logisticien de Bomongo à l’Equateur , 2 agents temporaires dans la Commune de Ngaliema. Particulièrement, ils ont tenté de déplacer un kits électoral au profit d’un homme politique (…) toutes ces personnes sont mises à la disposition de la Justice pour subir la rigueur de la loi (…) ».Le N°1 de la CENI a aussi révélé que plusieurs cadres et agents ont été révoqués dans les Aires Opérationnelles pour monnayage d’enrôlement, abus sexuels et autres.Denis KADIMA a fustigé les actes moins civiques de certaines personnes qui déplacent les électeurs loin de leurs domiciles pour se faire enrôler sans penser aux conséquences. »(…) Plus lorsque dans certains endroits les électeurs sont déplacés en grande partie, plus ces endroits perdent le nombre de sièges. Et encore, il reste 10 mois pour les élections, comment vont-ils faire pour fidéliser ces électeurs pendant toute cette période?(…) », s’est-il interrogé.

La question de l’inclusivité du processus électoral n’étant pas du reste, le président de la Centrale Électorale qui s’est référé au Communiqué de Presse N°013 de la CENI, a regretté les incidents de violences verbales et physiques qui viseraient les membres de la communauté Banyamulenge survenus au Centre d’inscription EP Cibimi situé dans le groupement karhongo- Nyangezi dans la province du Sud-Kivu.Abondant dans le même sens que Madame le Rapporteur, le président Denis KADIMA a fait savoir que la CENI a enrôlé plus de 25 millions de personnes sur l’ensemble du territoire national et dans 5 pays pilotes à l’étranger. Néanmoins, il a insisté que ces chiffres sont provisoires parce que l’Opération d’Identification et d’Enrôlement se poursuit dans l’AO3 . »(…) Nous sommes bien au-dessus de 25 millions d’enrôlés (…) nous voulions pas lancer les chiffres de façon légère (…) », a-t-il déclaré.Signalons qu’actuellement l’opération de l’Identification et d’Enrôlement des Électeurs se poursuit dans l’Aire Opérationnelle 3 (AO3), comprenant les Provinces et pays suivants : Bas-Uéle, Haut-Uélé, Tshopo, Nord-kivu, Sud-kivu, Maniema, Ituri, Canada et États Unis.Selon le calendrier électoral après l’Opération de l’Identification et d’Enrôlement des Électeurs, la CENI va procéder à la publication des statistiques des électeurs par circonscription électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut