17 avril 2024

Identification et enrôlement des électeurs : le Président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI, à Kalemie visiblement satisfait de l’élan pris par la population en s’enrôlant

Tanganyika, vendredi 27 janvier 2023 – le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, séjourne depuis ce vendredi 27 janvier 2022 à Kalemie, chef-lieu du Tanganyika, 3e étape de sa tournée qu’il effectue dans 5 des 9 provinces constituant l’aire opérationnelle 2 pour l’identification et l’enrôlement des électeurs. A appris INFOPLUS RDC.COM auprès de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Aussitôt arrivé, il s’est rendu au gouvernorat où il a été accueilli par le vice-gouverneur de la province de Tanganyika, Ferdinand Massamba, avant de prendre une part active à la réunion avec le conseil provincial des opérations, pour un état de lieu de la situation au plan local en lien avec la sécurisation du processus.

« Je suis venu faire un état des lieux au moment où nous commençons cet exercice, évidemment j’ai préféré débuter ici afin de rencontrer le vice-gouverneur ensuite tenir une réunion avec le conseil provincial des opérations qui s’occupe des questions sécuritaires. Les élections se passeront partout dans tous les coins du pays et il est important que nous nous assurions qu’au-delà de notre travail technique, les autorités provinciales et locales jouent leur rôle en matière de sécurité. Cette réunion nous a permis d’examiner tous les contours de l’opération importante qui précède les scrutins : l’identification et l’enrôlement des électeurs. J’en profite pour inviter la population de Tanganyika, essentiellement toutes les personnes qui remplissent les conditions requises, à venir s’inscrire le plus tôt possible et ne pas attendre la dernière minute parce que cette opération ne dure que 30 jours », a recommandé Denis KADIMA KAZADI délivrant son message en swahili pour atteindre un plus large public.
« J’ai choisi de venir dans le Tanganyika pour m’imprégner du début des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs. Je viens pour rassurer la population de Tanganyika que le processus électoral est en marche. Je l’invite donc à s’enrôler massivement aux centres d’enrôlement les plus proches », a-t-il dit en substance en langue locale.

A l’école primaire Bakita, un des centres d’inscriptions des électeurs, où il s’est rendu par la suite, l’occasion a été donnée au Président de la CENI de prendre la température de l’opération d’identification et d’enrôlement en cours. Il s’est déclaré satisfait du travail qu’accomplit le personnel commis à la tâche.

« Nous sommes ici pour voir comment l’opération se déroule et nous sommes satisfaits de constater que le personnel que nous avons formé est en train d’effectuer le travail qu’on attend de lui. Ils ont commencé le 25 janvier et aujourd’hui déjà je vois qu’ils ont atteint la vitesse de croisière : ils sont en train d’enrôler un grand nombre de personnes. Donc on peut voir que des leçons tirées de l’aire opérationnelle 1 sont effectivement mises en pratique. Voir qu’un grand nombre a été enrôlé en quelques jours me laisse une bonne impression et je vais continuer de faire ma ronde pour voir si c’est la même chose partout », a-t-il relevé.

Même son de cloche à un autre centre où il s’est dirigé et ce qui s’offrait à ses yeux était de bon augure pour la suite de l’opération.

Pour sa part, le vice-gouverneur du Tanganyika a vu en l’arrivée du président de la CENI un grand signe de motivation et de réconfort pour la population de cette contrée.

« C’est réconfortant et en même temps comme une bénédiction, et cela montre que les questions qui se posaient par-ci par-là concernant les élections doivent avoir trouver des réponses. C’est confirmé qu’il y aura effectivement les élections. Il est venu nous renforcer en tout ce que nous avons déjà entrepris notamment la sensibilisation, les mesures prises pour la sécurisation des opérations. Je demande donc à mes administrés de pouvoir emboîter le pas aux autres qui l’ont déjà fait et se faire enrôler en masse », a indiqué le vice-gouverneur Ferdinand Massamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut