20 mai 2024

Identification et enrôlement des électeurs dans l’aire opérationnelle 3 : De Washington à Goma, le Questeur Adjoint de la CENI, Mme Sylvie BIREMBANO BALUME, au cœur des opérations

Goma, mardi 7 mars 2023 – A l’issue de son périple aux États-Unis d’Amérique, le Questeur Adjoint de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Mme Sylvie BIREMBANO BALUME, a foulé le sol de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu où, à la tête d’une délégation, elle est allée, vendredi 3 mars 2023. A appris INFOPLUS-RDC.COM de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Une mission de supervision managériale, au nom du patron de la Centrale électorale, Denis KADIMA KAZADI, qui consistait à prendre la température de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs pour le compte de l’aire opérationnelle 3 (AO3) dont fait partie le Nord-Kivu, en plus du Canada et des USA.

Dès son arrivée, Mme Sylvie BIREMBANO BALUME s’est rendue au Secrétariat Exécutif Provincial que dirige Hubert KASIWA pour un briefing avec les agents et les autres missionnaires venus de Kinshasa depuis environ deux mois.

A la lumière de ce qui lui a été rapporté sur les 1 004 centres d’inscription prévus pour le compte de la province du Nord-Kivu, seulement 498 sont opérationnels depuis le lancement, soit 50%, pour cause d’insécurité.

Le SEP Hubert KASIWA a également fait part au Questeur Adjoint qu’à la clôture de la journée du 2 mars 2023, 500 000 enrôlés ont été enregistrés sur les 4 700 000 attendus.
A la suite de ces informations essentielles fournies, Mme Sylvie BIREMBANO BALUME a mis en avant l’importance de la mission lui assignée, en vue de tâter le pouls de l’opération d’identification et d’enrôlement dans cette partie orientale du pays très sensible, au regard de la situation sécuritaire qui y prévaut.

Rappelant qu’en dépit des difficultés d’accès dans certaines zones pour des raisons évidentes, la CENI a effectué depuis le 16 février 2023 le lancement de l’AO3 qui regroupe 7 provinces. Il est impérieux, a-t-elle insisté, d’accentuer malgré tout, la sensibilisation de la population du Nord-Kivu à s’enrôler en masse, d’autant que la moyenne de 11% atteinte à ce jour est faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut