17 avril 2024

Guerre Russo-Ukrainienne: Une frappe russe fait plusieurs morts à la gare deTchapliné

La Russie a frappé le mercredi
la gare de Tchapliné dans la
région de Dnipropetrovsk. A appris infoplus-rdc.com d’une dépêche de « le Monde ».

Quatre wagons ont pris feu , les voitures et les bâtiments autour ont été gravement endommagés.

Si l’on en croit cette source, les opérations de sauvetage et de recherches se sont terminées le jeudi 25 août dans le village de Tchapliné.

Dans la soirée, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé que 22 personnes avaient été tuées, alors que le pays célébrait ses 31 ans d’indépendance. Le bilan du bombardement russe sur la gare ferroviaire de Tchapliné est monté à 25 morts et 31 blessés. C’est l’opérateur des trains ukrainiens qui l’a annoncé
sur son compte Telegram et ,il souligne que deux enfants et trois employés des chemins de fer ont été tués dans cette attaque.

La Russie a affirmé quant à elle avoir tué la veille « plus de 200 militaires ukrainiens » dans cette frappe.

D’autres frappes ont touché l’Ukraine. Toujours dans la région de Dniepropetrovsk, un missile aurait détruit une maison et tué un garçon de 11 ans.

La capitale a également été touchée. La banlieue nord de Kiev a subi le tir d’une roquette, mais elle n’aurait fait aucun dégât majeur. La ville d’origine de Volodymyr Zelensky a aussi été visée par le Kremlin sans visiblement faire de victime.

Selon les médias locaux, neuf régions ukrainiennes ont été bombardées le même mercredi, et 189 sirènes d’alerte ont retenti au total à travers le pays, un record depuis le début de la guerre le 24 février dernier.

Le Président ukrainien avait averti la population, que la Russie pouvait frapper le pays alors qu’il fêtait les sessions d’indépendance.

Un couvre-feu a été mis en place pour se tenter de se protéger des bombardements qui ont touché tout le pays, même les régions habituellement plus calme.

L’Union Européenne (UE) a condamné cette frappe, par la voix de son Chef de la diplomatie, Josep Borrell qui a estimé que les responsables des bombardements russes ayant touché mercredi la gare ferroviaire et des habitations de Tchapliné, dans le centre de l’Ukraine, « devront rendre des comptes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut