20 avril 2024

Gouvernance minière et sécuritaire en RDC: démarrage des travaux de la table ronde de restitution des recommandations issues des tables rondes provinciales tenues en 2021

Les travauxce de la table
ronde de restitution des recommandations issues des tables
rondes provinciales sur la gouvernance minière et sécuritaire, tenues en 2021 dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu ont été ouverts le mardi 24 mai 2022 à Kinshasa par la Ministre des Mines, Antoinette N’SAMBA KALAMBAYI. A constaté infoplus-rdc.com

Organisées par la Cellule Technique de Coordination et Planification Minière (CTCPM) en collaboration avec le
consortium « Madini Kwa Amani Na Maendeleo et le projet
USAID-PACT/MSVM, ces assises ont pour objectif principal de présenter les recommandations des Tables rondes de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu auprès des autorités nationales compétentes dans les secteurs de la gouvernance minière, environnementale et sécuritaire pour échanges, dispositions utiles et décisions éventuelles.

L’occasion faisant le larron, le Directeur de l’entreprise RCS GLOBAL, Robert BITUMBA, s’est confié à la presse. Il s’est exprimé en ces termes:

«(…) RCS GLOBAL est une entreprise qui met en œuvre la traçabilité et la diligence raisonnable sur des sites d’exploitation artisanale dans le secteur stagnifaire et orifere mais aussi nous mettons en œuvre la diligence raisonnable souhaitant des sites artisanaux qui œuvrent dans le secteur Cuprocobaltifere en plus de ça, nous avons aussi de la consultance que nous faisons pour des entreprises industrielles et des audits «(…)», a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre: «(…) C’est un travail qui avait été déjà amorcé dans les différentes provinces notamment à l’Est dans la province de l’ituri et à Nord-Kivu et Sud-kivu. Il fallait élaborer les recommandations à soumettre aux décideurs politiques et autres parties prenantes ici à Kinshasa au niveau nationale pour améliorer la gouvernance dans le secteur de l’artisanat minier notamment à l’Est (…)».

Avant d’ajouter: «(…) il y a beaucoup des problèmes qui se posent et l’artisanat minier a besoin d’un assainissement pour attirer plus les investisseurs et générer plus des revenus à l’État congolais. Donc, aujourd’hui c’est mettre ensemble toutes ces recommandations, en débattre (…) on a 3 jours pour débattre et faire des résolutions qui seront soumises aux différentes autorités, au Gouvernement notamment à Madame la Ministre en charge des Mines pour que nous puissions mettre en place un plan de mise en œuvre de toutes ces résolutions (…)»

À noter que deux résultats principaux sont attendus de ces travaux dont la clôture interviendra le vendredi 27 mai 2022. Il s’agit notamment de l’amélioration par les autorités de la compréhension des défis qui minent la gouvernance du secteur minier dans les trois Provinces concernées et d’entreprendre des actions pour y
remédier; La création d’un comité de suivi et évaluation de la mise en œuvre des recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut