24 mai 2024

GISELE TSHILENGI :  « UNE VALEUR AJOUTÉE POUR LA LÉGISLATURE PROCHAINE EN RDC ».

L’entrepreneure culturelle, Consultante en management et communication, Gisèle TSHILENGI, dans une Interview exclusive accordée à notre médias, INFO PLUS, a délié sa langue pour encourager toute la population congolaise à se faire enrôler massivement. Pour elle ,  «  vouloir boycotter les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs, c’est priver sa base de son droit réel et la priver de sa liberté fondamentale de choix ».

En plus, Gisèle TSHILENGI pense que boycotter ces opérations ,  «  c’est ne pas vouloir développer notre pays la RDC. S’il y a des réclamations à faire, c’est dans l’urne qu’on sanctionne ».A la question de savoir s’il est impérieux de renouveler fondamentalement la classe politique congolaise, la Consultante en Management et Communication , Gisèle TSHILENGI ,répond par l’affirmative.

Elle précise : «  Je pense qu’il faut renouveler la classe politique de notre pays. Je me considère comme la valeur ajoutée pour la prochaine législature. Quand nous regardons les ratés, les détournements, les malversations financières, nous sentons en nous, le réel désir de servir notre pays sous le drapeau, injecter un sang neuf dans la gestion de la res publica ; nous avons en nous, une façon de gérer autrement le pays, avec l’expertise féminine que nous avons accumulée pendant des années ».

A cette même occasion, Gisèle Tshilengi a apprécié , à juste titre , le travail diplomatique exercé par le Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI, qui a su montrer à la face du monde, que, notre agresseur à l’Est du pays, c’est Paul Kagame avec ses rebelles de M23. Gisèle Tshilengi martèle : « C’est le tout premier président qui a eu le courage de le dire, sans froid aux yeux, à toute la communauté internationale , dans les divers concerts des Nations, dans des conférences internationales ,comme à Davos, dernièrement en Suisse ».Gisèle Tshilengi a instamment demandé à toute la population de se faire enrôler, pour être utiles, lors des élections prochaines.

Pour elle, avec son expertise, elle est à mesure de valoriser le secteur culturel , mettre en exergue les artistes et les peintres dans leurs prestations ; enfin rendre le métier culturel très attrayant et rentable. Pour y arriver, il faut seulement de la volonté politique, a dit Gisèle Tshilengi, Entrepreneure culturelle, Consultante en Management et Communication.

Jean Pierre Katenda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut