4 mars 2024

Gardiennage : plaidoyer pour un encadrement du secteur de la sécurité privée par des textes réglementaires adaptés

Un Hôtel de Kinshasa a abrité du 28 au 29 mars 2023 un Atelier national de la validation du projet d’amélioration de la réglementation du secteur de la sécurité
privée (sociétés de gardiennage) en République Démocratique du Congo (RDC). A constaté infoplusrdc.com

Organisée par l’Observatoire d’Etudes et d’Appui à la Responsabilité Sociétale et Environnementale (OEARSE), le Centre de Genève pour la gouvernance du
secteur de la sécurité (DCAF) et l’Association du Code de conduite internationale (ICOCA) en collaboration avec les organisations de la
Société Civile congolaise et les institutions du pays, cette rencontre était un moment historique du processus de renforcement de la réglementation et gouvernance du secteur de la sécurité privé en RDC entamé depuis 2018.

Notons qu’en organisant cet Atelier, la volonté de parties prenantes venues de Provinces et de Kinshasa était de contribuer à l’encadrement du secteur de la sécurité privé par des textes réglementaires adaptés à la complexité du secteur et aux pratiques internationales.

« (…) La sécurité privée est un secteur en pleine croissance en RDC comme dans le monde. Ce secteur connait un
impact considérable sur les droits humains et sur la sécurité du pays (…) les problèmes sécuritaires complexes au pays et que le secteur de la sécurité privée a le potentiel de, soit augmenté la complexité, soit offrir des solutions à
cette complexité (…) », a relevé Me Christian Matondo de l’ONG SECURITAS, parlant au nom des organisateurs.

Et de renchérir : « (…) Une fondation juridique essentielle d’un secteur de la sécurité privée contribuerait à la prospérité de la RDC (…) ».

Abondant dans le même sens, Freddy Kasongo de l’ONG OEARSE, a souligné que le projet du texte règlementaire qui a été soumis à la validation a été élaboré sur base des études précédentes menées dans différentes Provinces de la RDC depuis 2018.

À titre de rappel, en RDC, les sociétés de gardiennage opèrent depuis 1970 comme unité de surveillance au sein des entreprises publiques et privées. Mais l’essor de
ces sociétés, qui se traduit essentiellement par leur croissance exponentielle et la modernisation de leurs méthodes d’intervention,remonte de plus d’une décennie, dans les
régions minières, suite au flux des entreprises extractives, qui recourent à leurs services pour sécuriser leurs biens et leurs sites d’exploitation contre les envahissements des creuseurs
artisanaux.

Des efforts ont été réalisés par l’Etat congolais pour améliorer la
réglementation du secteur de la sécurité privée. Il s’agit, notamment du processus entrepris par la RDC avec l’appui de DCAF pour son adhésion aux principes volontaires sur la sécurité
et les droits de l’Homme dans le secteur extractif, lesquels ont été couronnés par
publication, le 3 août 2020 de l’arrêté ministériel fixant les modalités de mise en œuvre de l’initiative des principes volontaires sur la sécurité et le respect des droits de l’homme dans les industries extractives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut